Le ton monte entre l'Etat et les pêcheurs jurassiens

La Fédération cantonale des pêcheurs tient son assemblée générale samedi après-midi à Delémont ...
Le ton monte entre l'Etat et les pêcheurs jurassiens

La Fédération cantonale des pêcheurs tient son assemblée générale samedi après-midi à Delémont. Les autorités cantonales ont décliné l'invitation pour montrer leur désaccord avec le message du président de la Fédération

Photo: archives. Photo: archives.

Les pêcheurs jurassiens font part de leur ras-le-bol. La Fédération cantonale des pêcheurs tient son assemblée générale samedi après-midi à Delémont. L'occasion de transmettre des doléances aux autorités jurassiennes.

Alain Christe, président de la Fédération, a rédigé son traditionnel message. Il critique les autorités cantonales. Les requêtes formulées ne trouvent selon lui pas d’écho. Il accuse le canton de rester inactif face aux enjeux concernant les cours d'eau et leur faune. 

Alain Christe :  « Ce message est un cri d’alarme »

Selon Alain Christe, le secteur de la pêche pourrait rapporter plusieurs millions de francs au canton du Jura. Il appelle les autorités à miser sur cette activité.


Le canton réagit

Le canton du Jura a décliné l'invitation à l'assemblée générale de la Fédération. Le message du président de la Fédération des pêcheurs a été perçu comme « inapproprié et inacceptable » par le Gouvernement. « Le message est très critique, les mots sont durs, les critiques sont vives, elles sont sans nuance  », explique Laurent Gogniat, chef adjoint à l'Office de l'environnement. Pour autant, «  nous n'avons pas la volonté de couper les ponts  », précise-t-il.

Laurent Gogniat « Ces propos m'ont surpris »

Laurent Gogniat ajoute que l'Etat et les communes du canton ont investi 5,6 millions de francs pour les cours d'eau l'an dernier. Un «  excellent exemple de proactivité  », selon lui. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus