Grosse augmentation d’impôts finalement acceptée à Fontenais

La situation financière de la commune ajoulote est peu encourageante et des mesures drastiques ...
Grosse augmentation d’impôts finalement acceptée à Fontenais

La situation financière de la commune ajoulote est peu encourageante et des mesures drastiques étaient nécessaires pour l’améliorer : hausse de la quotité d’impôts, augmentation ou introduction de taxes et diminution de certaines allocations

Les ayants droit ont accepté lundi soir une hausse d'impôts, plusieurs augmentations de taxes et le budget 2019 de la commune de Fontenais. Les ayants droit ont accepté lundi soir une hausse d'impôts, plusieurs augmentations de taxes et le budget 2019 de la commune de Fontenais.

Un budget qui fait débat mais qui passe la rampe. Les citoyens de Fontenais se réunissaient lundi soir en assemblée communale, et au vu de l’ordre du jour, ils étaient nombreux. Des mesures drastiques avaient été annoncées pour améliorer la situation financière de la commune ajoulote : hausse de la quotité d’impôts, augmentation ou introduction de plusieurs taxes. Des changements qui ont fait grincer, mais qui ont malgré tout été acceptés. Tout comme le budget, avec deux modifications. Il table désormais sur un bénéfice de 36'503, 85 francs, au lieu des 48'000 prévus par le Conseil communal.


Commune la plus chère, ex aequo

La commune de Fontenais atteint ainsi un record : elle est devenue lundi soir la commune la plus chère du canton, à égalité avec Basse-Allaine et Coeuve. Ses ayants droit ont accepté une augmentation de la quotité d’impôts : elle passe de 2.10 à 2.35. Le montant qui devrait être récolté servira à assainir les finances de la commune de Fontenais, qui a encore environ 20 millions de francs de dettes à éponger, notamment auprès du Canton du Jura. Et il faudra encore des années pour y arriver, pendant lesquelles la commune devra se serrer la ceinture. Ceci pour éviter une autre hausse d’impôts encore plus conséquente. Les explications du maire de Fontenais, Gregory Pressaco :

Nombreuses questions et critiques

Les analyses et prévisions financières ont suscité beaucoup de questions, auxquelles les conseillers communaux n’ont pas toujours su répondre. « On parfois du mal à comprendre certaines subtilités, alors l’expliquer aux citoyens, ce n’est pas toujours simple », note le maire. C’est pourquoi l’agent fiduciaire qu’ils avaient mandaté était présent pour prendre le relais.

Les citoyens ont aussi émis plusieurs critiques envers le maire et les conseillers communaux. « Y-a-t-il un pilote dans l’avion ? », a même ironisé l’un d’eux, face à des actions qu’il jugeait insuffisantes pour gérer la crise financière. Un autre point qui suscite la grogne : les impôts impayés, qui pénalisent tous les citoyens en règle. Mais les ayants droit ont également proposé des solutions alternatives, comme la vente de bâtiments aux sociétés locales qui les utilisent. Mais d’autres ont aussi souligné les efforts et la bonne volonté de l’exécutif pour trouver des solutions, et admis que les mesures proposées étaient les plus adéquates possibles. /nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus