Le blues du personnel soignant

Le syndicat Unia s'alarme des conditions de travail du personnel soignant en Suisse. Il a réalisé ...
Le blues du personnel soignant

Le syndicat Unia s'alarme des conditions de travail du personnel soignant en Suisse. Il a réalisé une enquête auprès de 3'000 personnes. La situation est relativement semblable dans la région

Image d'illustration. Image d'illustration.

Près d'un soignant en établissement médico-social (EMS) sur deux pense à quitter son métier. Le syndicat Unia a récemment publié une enquête sur la réalité du personnel soignant en Suisse. Epuisement et salaires trop bas sont certaines causes de leur mal-être, selon les résultats de l'enquête.


Une tendance semblable dans la région

Selon Claudia Catellani, responsable de la branche des soins à Unia transjurane, les employés d'EMS sont de plus en plus nombreux à solliciter l'antenne régionale du syndicat. Unia revendique principalement l'ouverture du dialogue entre les directions d'établissements et le personnel ainsi que la création de conventions collectives de travail (CCT).
Sept établissements sont signataires de la CCT dans le Jura, dont un seul établissement public. Les établissements non-signataires de la CCT sont tout de même tenus de respecter les conditions générales de la branche. Unia ne fait pas partie des syndicats signataires de la CCT. Elle a été établie entre Curaviva et le Syndicat des services publics, le Syndicat interprofessionnel et l'Association suisse des infirmiers-ères.

Claudia Catellani: « La demande du personnel soignant est forte dans notre permanence »

Le tableau peint par l'enquête d'Unia ne surprend pas Nicolas Pétremand, chef du Service de la santé publique du canton du Jura. Il nuance toutefois la pénurie de personnel avancée par Unia. Le canton bénéfice de l'apport du personnel frontalier, qui représente une force indispensable, selon Nicolas Pétremand. Les contraintes d'horaires ou de salaires liées à la profession compliquent toutefois le recrutement, admet-il. 

Nicolas Pétremand:  « Le canton du Jura offre de meilleures conditions de travail qu’ailleurs »

Plus de 3’000 membres du personnel soignant, dont 93% de femmes, ont répondu à l’enquête d’Unia au niveau suisse. Publiée mi-février, elle est basée sur une participation volontaire. Les employés d’établissements médico-sociaux représentent plus d’un tiers des répondants. /mmi

Certains résultats de l'enquête réalisée par le syndicat entre octobre et janvier derniers (source: Unia). Certains résultats de l'enquête réalisée par le syndicat entre octobre et janvier derniers (source: Unia).


Actualisé le

 

Actualités suivantes