Le Jura face au littering

L’abandon de déchets de manière sauvage n’épargne pas le canton du Jura et le phénomène sera ...
Le Jura face au littering

L’abandon de déchets de manière sauvage n’épargne pas le canton du Jura et le phénomène sera traité dans le cadre d’une révision globale de la législation

littering Le littering, comme ici à Delémont, frappe le canton du Jura.

Le littering continue à poser problème dans les communes jurassiennes. Le phénomène qui consiste à jeter ou à abandonner ses déchets sur la voie publique a connu même une augmentation ces derniers mois – hors de la période de carnaval - dans certaines communes. Les pouvoirs publics dénoncent ces actes d’incivilités. Tous souhaitent que des mesures soient mises en place et diverses démarches sont en cours. Petit tour d’horizon :

A Porrentruy, tout d’abord, la campagne Super Balayeur, entre 2014 et 2016, a permis de créer une véritable prise de conscience au sein de la population, selon Philippe Eggertswyler. Le conseiller municipal note toutefois un retour des mauvaises habitudes avec des déchets qui reviennent dans les rues.

Du côté de Saignelégier, le littering pose, certes, problème mais la situation reste gérable selon le chef de la voirie Séverin Guenot qui n’a pas constaté de grosses augmentations depuis 10 à 15 ans.

A Delémont, le phénomène a connu une recrudescence et le littering ne concerne pas uniquement les rues, comme l’indique l’urbaniste communal Hubert Jaquier :

La commune de Delémont entend réagir et souhaite mettre en place une stratégie globale avec quatre piliers : éducation, prévention, dissuasion et répression. La ville va, notamment, s’équiper de caméras mobiles, indique Hubert Jaquier :

Au niveau cantonal, les démarches pour endiguer le littering ne datent pas d’hier. Deux motions ont été adoptées en novembre 2016 par le Parlement. La ville de Porrentruy avait lancé, également en 2016, une initiative communale avec pour objectif de simplifier les procédures juridiques pour pouvoir amender plus facilement les contrevenants. Ces points sont traités dans cadre d’une révision globale de la loi cantonale sur les déchets qui est en cours. Le texte devrait passer devant le Gouvernement dans quelques mois, selon le ministre de l’environnement David Eray.

Parallèlement, le maire de Porrentruy Gabriel Voirol envisage une autre action, au niveau du Parlement, pour réactualiser le débat sur le littering. Affaire à suivre donc… /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus