Musées jurassiens de Moutier et Delémont : mise au point du CJB

Le Musée jurassien des arts de Moutier et le Musée jurassien d’art et d’histoire de Delémont ...
Musées jurassiens de Moutier et Delémont : mise au point du CJB

Le Musée jurassien des arts de Moutier et le Musée jurassien d’art et d’histoire de Delémont verront bien leur subvention diminuer. Elles pourront toutefois être en partie ou entièrement compensées par d’autres biais. Le Conseil du Jura bernois a fait le point vendredi

Le Musée jurassien des arts de Moutier verra bien son subventionnement modifié, mais il pourrait toucher autant qu'avant selon le CJB. (Photo: archives) Le Musée jurassien des arts de Moutier verra bien son subventionnement modifié, mais il pourrait toucher autant qu'avant selon le CJB. (Photo: archives)

Le Conseil du Jura bernois va bien réduire la subvention annuelle du Musée jurassien des arts de Moutier, mais cette baisse pourra être compensée en intégralité. Pour cela, le musée devra proposer des projets concrets qui pourront faire l’objet de soutiens spécifiques. Le CJB réagit vendredi dans un communiqué aux révélations faites mercredi par ses membres autonomistes. Ces derniers indiquaient que le Musée jurassien des arts de Moutier perdrait 17% de sa subvention annuelle dès cette année. Pour le CJB, « le groupe PSA biaise sciemment la réalité » et en « donne malheureusement une image complètement faussée ».


Simplifier et dynamiser

Contacté vendredi après-midi, le délégué à la culture du CJB Jérôme Benoît a éclairci la situation : « En 2015, nous avons augmenté la subvention accordée au Musée jurassien des arts de 20'000 francs par an pour arriver à 120'000 francs. Le but était de compenser une diminution de la subvention jurassienne de 5'000 francs en raison du programme d’économie Optima, mais aussi de développer la médiation culturelle ». Jérôme Benoît précise ensuite qu’étant donné que la subvention dépassait 100'000 francs, elle devait être validée par le Conseil-exécutif, ce qui a été fait pour la période 2015-2018.

« Afin de simplifier les procédures, nous sommes revenus à la subvention initiale de 100'000 francs, tout en laissant la possibilité de soutiens ponctuels liés à des projets précis. Le but est aussi de dynamiser l’institution et d’avoir un retour plus précis sur la plus-value apportée par les subventions », précise encore Jérôme Benoît.


Redistribution des priorités

En ce qui concerne le Musée jurassien d’art et d’histoire de Delémont, Jérôme Benoît confirme partiellement les déclarations du PSA. La subvention de l’institution devrait bien passer de 65'000 à 15'500 francs. Cette diminution se fera toutefois progressivement jusqu’en 2022, et non d’un coup en 2020 comme avancé par les autonomistes. « Nous avons dû revoir nos priorités. Nous souhaitons notamment davantage soutenir la Fondation de l’Abbatiale de Bellelay. Ce calendrier pourrait toutefois être adapté, notamment dans le cas où il mettrait le musée delémontain face à des difficultés insurmontables », précise le délégué à la culture du CJB. Il ajoute que là encore, « il sera possible de délivrer des subventions par projets dans le cas où ils apporteraient une plus-value pour le Jura bernois ».


Un communiqué autonomiste jugé « extrêmement regrettable »

Le Conseil du Jura bernois déplore par ailleurs dans son communiqué la manière de procéder de ses élus autonomistes : « Il est extrêmement regrettable que les trois représentants PSA du CJB aient délibérément choisi de publier un communiqué avant même que les discussions avec les institutions concernées aient pu avoir lieu et que toutes les explications sur les intentions du CJB leur aient été données ».


Des élus UDC réagissent à leur tour

À la suite du communiqué du CJB, trois membres UDC de l’institution ont réagi à leur tour. André Mercerat, Maxime Ochsenbein et Michel Tschan déclarent qu’ils vont proposer une subvention symbolique de 1 franc pour les musées jurassiens qui n’ont, à leur sens, pas de lien direct avec le Jura bernois et ne lui apportent aucune plus-value. Des subventions ponctuelles pourraient être accordées pour les projets qui ont un lien avec le Jura bernois.

Interrogés sur cette proposition, le président du CJB Roland Benoît et le délégué à la culture de l’institution Jérôme Benoît répondent à l’unisson. Tous deux déclarent ne pas pouvoir souscrire à une telle idée et rappellent que des conventions lient les cantons de Berne et du Jura et doivent être respectées. Jérôme Benoît ajoute qu’une subvention de 1 franc symbolique constituerait « un réel affront aux musées concernés ». /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus