Il faut moins de sangliers et plus de lièvres

La Fédération cantonale jurassienne des chasseurs a tenu son assemblée des délégués samedi ...
Il faut moins de sangliers et plus de lièvres

La Fédération cantonale jurassienne des chasseurs a tenu son assemblée des délégués samedi soir aux Breuleux. Son président était en direct lundi dans La Matinale

La Fédération cantonale jurassienne des chasseurs a pris position sur une motion de l'UDC. La Fédération cantonale jurassienne des chasseurs a pris position sur une motion de l'UDC.

 

Les chasseurs à l’affût politiquement. La Fédération cantonale jurassienne des chasseurs a tenu son assemblée des délégués samedi soir aux Breuleux. Elle a notamment pris position sur la motion « Feu libre contre les dommages causés à la faune » de l’UDC, acceptée de justesse en janvier au Parlement jurassien. Le texte de Thomas Stettler veut faciliter la chasse au sanglier et vise à enrayer la prolifération de l’animal dans la région. Le président de la FCJC, Jean-Luc Berberat, était en direct dans La Matinale. Il nous explique ce que les chasseurs reprochent à cette motion.

 

Les chasseurs jurassiens ont aussi discuté du lièvre brun dans le cadre d’une conférence présentée par le biologiste Nicolas Martinez. Sa population est faible actuellement dans le canton et il faut mettre en place des mesures pour les protéger. On retrouve Jean-Luc Berberat :

Deux zones prioritaires ont été défini pour le lièvre brun : à Courfaivre et entre Coeuve et Vendlincourt. /lbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus