L’embellie se poursuit pour Tornos

L’exercice 2018 a souri à Tornos. Le fabricant prévôtois de machines-outils affiche une nouvelle ...
L’embellie se poursuit pour Tornos

L’exercice 2018 a souri à Tornos. Le fabricant prévôtois de machines-outils affiche une nouvelle amélioration de ses résultats

Tornos a enregistré des résultats encourageants en 2018. Tornos a enregistré des résultats encourageants en 2018.

Tornos surfe sur une vague positive. Le fabricant de machines-outils a enregistré une nouvelle amélioration de son résultat l’année dernière. Le chiffre d’affaires de l’entreprise prévôtoise a atteint 214,9 millions de francs, soit une augmentation de 20%. Tornos a par ailleurs dégagé un bénéfice net de 15,3 millions de francs, soit hausse de 7,1 millions par rapport à 2017.


Automobile : marché numéro 1

Le fabricant a augmenté les ventes de toutes les gammes de produits par rapport à l’exercice précédent. Cette augmentation concerne aussi bien les machines fabriquées à Moutier que celles produites en Asie. Le secteur de l’automobile est resté le principal marché de Tornos en 2018, avec 42,9% des entrées de commandes. La part du segment des techniques médicales et dentaires a baissé de 18% à 12,9%, tandis que la part de l’horlogerie a presque triplé pour atteindre 9,3%.


Carnet de commandes record

Au terme de l’exercice, Tornos affiche un carnet de commandes bien rempli, avec un chiffre record de 101 millions de francs. Le groupe prévôtois indique qu’il est difficile de faire des estimations pour l’année, en raison du contexte géopolitique. Il se dit toutefois prêt à réagir aux évolutions du marché. Le CEO de Tornos Michael Hauser a par ailleurs indiqué qu'un ralentissement en particulier dans le secteur de l'automobile a été perçu les premiers mois de cette année.

Dividende en hausse

Suite à ces bons résultats, le dividende distribué aux actionnaires prend l'ascenseur. Il sera de 28 centimes par action cette année contre 15 l'année dernière. Pour rappel, en 2017 un dividende pouvait être versé pour la première fois aux actionnaires depuis 10 ans.


Vers la centralisation

Au cours de l’année, le fabricant prévôtois a validé la vente de son usine située rue de l’Ecluse à Moutier. Tornos souhaite ainsi centraliser la production sur son site principal à la rue Industrielle, développer l’usine et simplifier les processus.


Internationalisation et flexibilisation

Le CEO de Tornos Michael Hauser a par ailleurs présenté les axes stratégiques 2018-2020 pour la firme prévôtoise. Il a notamment insisté sur la volonté d'internationalisation. Tornos devra donc poursuivre son expansion en Chine et à Taïwan. En Pologne, une « jump team » permet d'envoyer des collaborateurs aux quatre coins du globe en cas de besoin « et pour une longue période », comme l'a précisé le CEO. Une main d'oeuvre qu'il serait difficile de trouver en Suisse et qui est même parfois « mieux formée » que chez nous selon Michael Hauser.

Autre point important notamment mentionné, celui de la flexibilité. Une part plus importante d'employés a ainsi été engagée avec un contrat à durée déterminée. Ceci permet de répondre plus rapidement aux évolutions du marché a précisé Michael Hauser.


Fust junior pour Brinken

À noter également un changement au sein du conseil d'administration de Tornos. Frank Brinken a annoncé qu'il ne se représentera pas pour un nouveau mandat à l'assemblée générale du 10 avril. Le conseil d'administration a décidé d'y proposer Till Fust, économiste de formation, qui prépare en ce moment un master en économie internationale. Il s'agit du petit-fils de Walter Fust, actionnaire principal de Tornos avec ses plus de 48% d'actions détenues. /comm-mdu-jrg

Le président du conseil d'administration, François Frôté, en direct dans le 12h15


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus