Un jour dans la peau d'un réfugié

Le temps d’une journée, les élèves de l’école de la Haute-Sorne se sont mis à la place d’un ...
Un jour dans la peau d'un réfugié

Le temps d’une journée, les élèves de l’école de la Haute-Sorne se sont mis à la place d’un migrant en fuite lors d’un jeu de rôle fort en émotion

Une centaine d'élèves au total ont participé à ce jeu de rôle.  Une centaine d'élèves au total ont participé à ce jeu de rôle. 

Il y a les coups de feu, les passeurs cagoulés et les postes-frontières verrouillés. Les élèves de 9e Harmos de l’école de la Haute-Sorne ont participé à un jeu de rôle qui les a fait se mettre à la place de réfugiés. L’atelier est organisé par l’Organisation suisse pour l’aide aux réfugiés (OSAR). Il doit permettre d’aborder ces questions de manière émotionnelle et de créer un lien d’empathie. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus