Baselworld ne fait plus le bonheur des hôteliers jurassiens

Le salon de l'horlogerie et de la bijouterie a débuté jeudi. La manifestation n’a pas la même ...
Baselworld ne fait plus le bonheur des hôteliers jurassiens

Le salon de l'horlogerie et de la bijouterie a débuté jeudi. La manifestation n’a pas la même répercussion chez les hôteliers jurassiens que les années précédentes

Le secteur de l'hôtellerie jurassien ne profite pas autant de Baselworld que les années précédentes Le secteur de l'hôtellerie jurassien ne profite pas autant de Baselworld que les années précédentes

«C’est la cata», témoigne la gérante d’un établissement delémontain. Cette année, les hôteliers jurassiens rencontrent une forte baisse de réservations des visiteurs et exposants de Baselworld.

Il y a quelques années, la clientèle réservait des mois à l’avance et la plupart des établissements de la région affichaient complet durant la manifestation. Aujourd’hui, certains hôteliers n'observent même plus de différence d’affluence pendant la foire de Bâle. «Cette année, nous n’avons plus rien du tout alors que nous affichions complet depuis vingt ans, à cette période de l’année», regrette Mathilde Montavon propriétaire d’un hôtel restaurant à Delémont.

Une perte financière conséquente 

Pour certains, l’année 2018 était déjà annonciatrice d’une baisse d’activité. La clientèle était moins nombreuse, moins internationale et ne restait plus durant toute la durée de la manifestation. Pour d'autres, la chute des réservations est brutale. 

La perte de clientèle est estimée, par les commerçants, entre 30% et 100%, à quelques rares exceptions. Un manquement financier qui pèse dans les comptes de certains établissements. «Nous faisions notre plus gros chiffre de l’année à cette période» précise Mathilde Montavon. «Auparavant, les entreprises qui se rendaient à la foire de Bâle arrosaient environ 80 à 100 kilomètres à la ronde les hôtels et les restaurants. Aujourd’hui les temps ont changé», renchérit le co-propriétaire Dominique Montavon. 

La baisse du nombre d'exposants en cause

La raison de cette réduction d’activité serait directement liée au nombre réduit d’exposants. Ils sont environ 500 cette année, ils étaient 1300 en 2017. Aujourd’hui, les habitués préféreraient se loger du côté de Genève et de Bâle selon les commerçants.

Le nouveau concept de Baselworld sera présenté mardi. Reste à savoir s’il parviendra à séduire les entreprises et à faire remonter le taux d’activité dans la région. /lme



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus