Nouvelle ordonnance sur l'énergie : les chauffagistes ont fait recette

Les nouvelles bases légales cantonales sur l'énergie sont entrées en vigueur lundi. Se chauffer ...
Nouvelle ordonnance sur l'énergie : les chauffagistes ont fait recette

Les nouvelles bases légales cantonales sur l'énergie sont entrées en vigueur lundi. Se chauffer au mazout est désormais plus contraignant. Beaucoup de propriétaires se sont dépêchés de remplacer leur chaudière pour échapper aux nouvelles exigences

Les entreprises de chauffage ont remarqué une augmentation des remplacements de chaudière à mazout. Les entreprises de chauffage ont remarqué une augmentation des remplacements de chaudière à mazout.

Après plusieurs retournements de situation, l'ordonnance sur l'énergie est rentrée en vigueur lundi 1er avril. La date initiale était fixée à juillet 2017. Le Gouvernement avait suspendu l'ordonnance avant d'édicter un nouveau texte un peu plus souple. Reste que se chauffer au mazout est désormais plus compliqué. Les propriétaires se sont donc empressés de changer leur chaudière avant l'application des nouvelles normes.


Augmentation de la demande

« C'était la course pour les propriétaires avant la date fatidique. Ils voulaient tous éviter d'importants travaux ». Ce gérant d'entreprises de chauffage en Ajoie témoigne de l'afflux de demandes de remplacement de chaudière à mazout. Depuis octobre, il a vu la demande augmenter d'environ 30%.

Du côté de Delémont, un chef d'entreprise explique même avoir dû refuser des clients. Aux Franches-Montagnes, un gérant confirme avoir mis en service plus du double de chauffages à mazout que d'habitude ces trois dernières semaines.


De nouvelles exigences pour une économie de l'énergie

Les nouvelles bases légales sur l'énergie n'obligent pas les propriétaires à se passer du mazout mais comportent de nouvelles exigences. Pour remplacer son chauffage à mazout, un propriétaire doit désormais fournir un Certificat énergétique cantonal des bâtiments, le CECB. Et si le bâtiment n'est pas suffisamment assaini, notamment en terme d'isolation, le propriétaire devra soit réduire sa consommation de 10%, soit apporter 10% d'énergie renouvelable à l'aide de panneaux solaires par exemple. /lme


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus