Le Jura est aussi menacé par la rougeole

Le canton prévient de la proximité géographique de la maladie dans un communiqué transmis mercredi ...
Le Jura est aussi menacé par la rougeole

Le canton prévient de la proximité géographique de la maladie dans un communiqué transmis mercredi. Il recommande la vaccination pour se prémunir

La vaccination permet de se prémunir contre la rougeole. (Photo: OFSP) La vaccination permet de se prémunir contre la rougeole. (Photo: OFSP)

La rougeole est aux portes du Jura. C’est l’avertissement lancé mercredi par le canton dans un communiqué. La Suisse connaît une flambée de cette infection virale depuis le début de l’année. Plus d’une centaine de cas ont, en effet, été signalés à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Berne et Neuchâtel sont les principaux cantons concernés. La maladie se manifeste pour une forte fièvre, un écoulement nasal, une toux, des yeux rougis, avant l’apparition d’une éruption caractéristique sur tout le corps. Elle peut occasionner des complications comme des pneumonies ou des encéphalites, et peut même être mortelle dans les cas les plus graves. Nouvelle rassurante : la rougeole peut facilement être prévenue par un vaccin.

La Confédération recommande d’ailleurs la vaccination contre la rougeole parmi les vaccins de base, même si elle n’est pas obligatoire. Deux doses dès l’âge de 9 mois assurent une protection à vie. Un rattrapage est ensuite proposé aux enfants par le milieu scolaire. De même, les structures de la petite enfance ont aussi un rôle à jouer au niveau de la prévention auprès des parents. Selon le médecin cantonal, Christian Lanz, ce sont toutefois les personnes dans la trentaine qui ont actuellement le plus de risques de contracter l’infection, la double dose n’étant pas forcément préconisée par le passé.

Une maladie qui se propage très vite 

Le canton du Jura bénéfice d’une couverture vaccinale contre la rougeole aux alentours de 90%, alors que l’Organisation Mondiale de la Santé vise un taux de 95%. Un chiffre qui s’explique par la rapidité de propagation de la maladie. Une personne infectée étant susceptible d’en contaminer 20 à 25 autres. La vaccination est non seulement un moyen de se protéger de la rougeole, mais aussi de l’éradiquer. Elle ne profite, en effet, d’aucun réservoir animalier dans la nature.

À noter que les enfants qui ne sont pas vaccinés risquent d’être exclus de l’école ou de la crèche pour une durée pouvant aller jusqu’à trois semaines en cas de flambée de rougeole dans leur classe. /comm-emu


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus