« Beaucoup de choses ont changé pour les LGBT »

L’association Juragai fête ses 20 ans : une occasion pour l’association d’aide à la communauté ...
« Beaucoup de choses ont changé pour les LGBT »

L’association Juragai fête ses 20 ans : une occasion pour l’association d’aide à la communauté LGBT de revenir sur les changements survenus durant ces deux décennies

Juragai a fêté ses 20 ans dans ses locaux à Delémont.  Juragai a fêté ses 20 ans dans ses locaux à Delémont. 

Vingt ans d’existence pour Juragai. L’association homosexuelle mixte active dans le Jura et le Jura bernois a fait le bilan de ses activités. Pour la dernière association homosexuelle crée en Suisse romande :  « Beaucoup de choses ont changé pour les LGBT en 20 ans ». Notamment en ce qui concerne leur visibilité : « En 1999, le comité n’aurait jamais fait une conférence de presse de ce genre : aujourd’hui nous sommes à visage découvert » explique Régis Froidevaux, membre du comité de Juragai. En effet, peu d’homosexuels acceptaient de s’exprimer publiquement dans le Jura et le Jura bernois.


Les demandes ont changé

Au début, l'association aidait à la rencontre : « Les personnes poussaient la porte du local sans connaître aucun LGBT » précise Régis Froidevaux. Aujourd’hui l'ère internet a changé la donne en facilitant considérablement les rencontres selon lui.

Aussi, les demandes d’aide au coming out ont diminué grâce à la sensibilisation selon Juragai. « Maintenant, ce sont surtout des parents inquiets pour leurs enfants qui nous contactent » poursuit l’association. Sans compter qu’il y a de plus en plus de migrants qui font appel au comité depuis deux ou trois ans. « Ils subissent une double discrimination», souligne Nicole Béguin, membre fondatrice de l'association.


L’Arc jurassien ouvert aux communautés LGBT

La population du Jura et du Jura bernois s’est montrée très ouverte aux communautés LGBT remarque Régis Froidevaux : « A notre grande surprise, la Gay Pride de 2003 à Delémont a été celle qui a reçu le plus de monde en Suisse romande ». Celle de Bienne en 2012 a également été un succès selon l’association.

Qu'en est-il des prochains défis ? Pour les membres du comité, il faut maintenir les activités de sensibilisations concernant les actes homophobes et continuer à prévenir des maladies sexuellement transmissibles et psychiques. /vma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus