Une mauvaise année pour le colza

Les flocons du mois de mai n’auront pas servi les agriculteurs ; surtout ceux qui cultivent ...
Une mauvaise année pour le colza

Les flocons du mois de mai n’auront pas servi les agriculteurs ; surtout ceux qui cultivent du colza. La neige a provoqué des dégâts sur les champs déjà très fleuris

En plaine, les champs de colza sont plutôt indemnes. Mais sur les hauteurs, la neige a fait plier de nombreuses tiges. En plaine, les champs de colza sont plutôt indemnes. Mais sur les hauteurs, la neige a fait plier de nombreuses tiges.

Les champs de colza sont passés du jaune au blanc. Les parcelles étaient déjà bien fleuries quand elles ont été recouvertes de neige le premier week-end du mois de mai. Et certains champs ont souffert. Des dégâts ont été constatés, comme l’explique Nicolas Pape, président d’Agrijura : « La neige a fait pression sur les tiges, certaines d’entre elles sont cassées. On estime les pertes à environ 30%. » Les plantes sont donc « blessées », et cela favorise les maladies fongiques, selon Nicolas Pape. Les agriculteurs devront donc surveiller leurs cultures et les traiter en cas de besoin, afin de limiter la propagation des champignons. Pour Nicolas Pape, le rendement du colza sera donc moins bon cette année que les précédentes : « Surtout que le colza avait déjà subi des attaques de ravageurs en février dernier ».

L’impact sur les autres cultures, notamment celle des arbres fruitiers, est probablement plus minime. Nicolas Pape explique que le poids de la neige a cassé certaines branches d’arbres, mais les fruits ne devraient pas en faire les frais. L’ampleur des dégâts sera examinée durant les prochains jours. /cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus