Votations du 19 mai : les mots d’ordre dans le Jura

A 10 jours des votations fédérales du 19 mai, nous vous proposons un tour d’horizon des prises ...
Votations du 19 mai : les mots d’ordre dans le Jura

A 10 jours des votations fédérales du 19 mai, nous vous proposons un tour d’horizon des prises de positions des partis politiques du canton

Le peuple se prononcera sur deux objets fédéraux le 19 mai. (Photo : archives) Le peuple se prononcera sur deux objets fédéraux le 19 mai. (Photo : archives)

J-10 avant les votations fédérales du 19 mai. Les Suisses devront se prononcer sur deux objets : la réforme fiscale des entreprises liée au financement de l’AVS ainsi que la mise en œuvre d’une modification de la directive de l’UE sur les armes. Tour d’horizon des mots d’ordre donnés par les partis et institutions concernées du canton du Jura.


Modification de la loi sur les armes

La modification de la loi sur les armes rencontre un OUI presque unanime dans le canton. Parmi les formations politiques qui nous ont transmis leurs consignes de vote, seuls le PLR et l’UDC appellent à refuser le texte. Un NON clair pour l’UDC et un autre plus mitigé pour les radicaux jurassiens qui se positionnent à l’encontre du PLR national. Une majorité du PRLJ estime que les armes en Suisse ne posent pas de problème. Quant aux partis qui soutiennent la modification, ils ont mis en avant la sécurité qu’apportera cette réforme. Ils estiment également qu’elle permettra à la Suisse de se maintenir dans l’espace Schengen.


Réforme fiscale et financement de l’AVS

Concernant l’autre objet fédéral, les partis jurassiens sont plus mitigés. Les Verts, les CS-POP et le Syndicat suisse des services publics (SSP) appellent à rejeter le texte. Pour eux, cette réforme pèsera sur les services publics et ne stabilisera l’AVS qu’à court terme. Les formations politiques qui soutiennent le texte estiment de leur côté qu’il permettra de s’adapter aux contraintes fiscales internationales, même s’ils reconnaissent qu’il faudra des réformes de fonds au sujet de l’AVS.

Quant à l’UDC, elle laisse la liberté de vote, ses membres étant trop partagés sur la question. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes