Raoul Jaeggi et Roger Federer : la Confédération s'exprime

Le parlementaire jurassien a transmis au Canton une question écrite, dans laquelle il s'interrogeait ...
Raoul Jaeggi et Roger Federer : la Confédération s'exprime

Le parlementaire jurassien a transmis au Canton une question écrite, dans laquelle il s'interrogeait sur des inégalités d'application de la LAT en prenant pour exemple le tennisman. Le Canton et la Confédération lui ont répondu

Raoul Jaeggi avait soumis une question écrite au Gouvernement jurassien en mars, concernant le terrain acheté par Roger Federer. Raoul Jaeggi avait soumis une question écrite au Gouvernement jurassien en mars, concernant le terrain acheté par Roger Federer.

Le Canton du Jura et la Confédération répondent à Raoul Jaeggi. Le parlementaire jurassien s’inquiétait du bon respect de la loi sur l’aménagement du territoire, la LAT, et en particulier d’inégalités de traitement selon les cantons… Il prenait pour exemple le cas de Roger Federer, qui a acquis un très grand terrain dans le canton de Saint-Gall pour y construire une maison. Le Gouvernement jurassien a transmis sa question à l’Office fédéral du développement territorial, qui a réfuté ses conclusions.

L’Office fédéral du développement territorial l’assure : il veille à une application uniforme de la LAT sur l’ensemble du territoire suisse. Dans son courrier, il fait remarquer que la situation dans le canton de Saint-Gall est très différente de celle du Jura, en termes de réserves de zones à bâtir aussi bien que de perspectives de développement démographique.

Dans le cas de Roger Federer, les terrains qu’il a acquis à Rapperswil-Jona font partie d’une zone à bâtir à faible densité. Et au vu de sa situation au bord du lac de Zurich, des restrictions d’utilisation s’appliquent. La densification de ces parcelles ne pourrait donc être que « modérée et sélective ». De plus, le service note que la densité de la commune est élevée. Il juge encore que ses zones à bâtir ne sont pas surdimensionnées. Pour ces raisons, l’Office du développement territorial n’est donc pas intervenu à Rapperswil-Jona,comme il l’a fait dans certaines communes du Jura.

Le Gouvernement jurassien relaie ces conclusions, en ajoutant que la taille moyenne des zones à bâtir est deux fois plus grande dans le Jura que dans le canton de Saint-Gall, et que la proportion de maisons individuelles y est également supérieure. /comm-nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus