L’achat de nouveaux horodateurs à Porrentruy est repoussé

Face aux interrogations des conseillers de ville, l’exécutif bruntrutain a décidé de reporter ...
L’achat de nouveaux horodateurs à Porrentruy est repoussé

Face aux interrogations des conseillers de ville, l’exécutif bruntrutain a décidé de reporter le vote sur le crédit d’acquisition des nouveaux appareils au 4 juillet

Devant les nombreuses questions des conseillers de ville, le Conseil municipal a décidé de repousser le vote sur le crédit d'acquisition des nouveaux appareils. (Photo : archives) Devant les nombreuses questions des conseillers de ville, le Conseil municipal a décidé de repousser le vote sur le crédit d'acquisition des nouveaux appareils. (Photo : archives)

Porrentruy devra attendre avant de s’offrir des horodateurs nouvelle génération. Le Conseil de ville devait se prononcer jeudi soir sur un crédit de 130'000 francs pour l’acquisition d’appareils. Mais le Conseil municipal a décidé de repousser le vote suite aux nombreuses questions des conseillers de ville. Ils étaient sceptiques sur certains points du dossier. Pour certains élus, notamment du PDC et du PLR, les coûts ne sont pas assez détaillés. Les formations ont fait part de leur crainte de voir la facture finale augmenter. Au fil des allées et venues à la tribune du conseiller municipal Julien Loichat pour défendre le dossier, les questions se sont alors élargies. Elles ont notamment porté sur les applications pour smartphone compatibles avec les nouvelles machines, ou sur la réalité de l’obsolescence des horodateurs actuels prévue pour le 1er janvier 2020.

Devant l’incertitude manifestée par le législatif, et certaines questions techniques, le Conseil municipal a finalement décidé de repousser le vote du crédit au 4 juillet, date de la prochaine séance du Conseil de ville. Ce laps de temps permettra d’amener les réponses nécessaires à la poursuite du dossier. Un dossier qui, sur le fond, n'est pas contesté, a précisé Julien Loichat. 

 

Le crédit pour les conduites d’eau potables passe la rampe

L’autre crédit soumis au législatif jeudi soir n’a pas connu le même écueil. La majorité du Conseil de ville a accepté le crédit de 470'000 francs destinés à l’assainissement du réseau d’eau potable à la rue de Lorette. Selon la planification, les travaux devraient commencer en juillet et se termineront au mieux à la fin de l’année, ou au printemps 2020, en selon les conditions climatiques.

 

L’unanimité pour le climat

Un autre point de la soirée qui a mis tout le monde d’accord était celui des enjeux climatiques. Le Conseil de ville a largement accepté la motion, transformée en postulat, du groupe PS-Les-Verts intitulée « En route vers la neutralité carbone ». La ville va se doter d’une planification énergétique territoriale (PET), qui lui permettra d’intégrer les objectifs de réduction de consommation d’énergie et de production de CO2. Tous les partis ont soutenu le texte, à l’exception de l’UDC, dont l’unique représentant, Claude Gerber, était absent jeudi soir.

Le climat s’est également invité en fin de séance. Le Conseil de ville a adopté à l’unanimité une résolution interpartis intitulée « Déclaration communale pour lutter contre le changement climatique. ». /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus