Un exosquelette pour remarcher

L’entreprise Sonceboz SA et l’EPFL ont développé un exosquelette pour redonner de l’indépendance ...
Un exosquelette pour remarcher

L’entreprise Sonceboz SA et l’EPFL ont développé un exosquelette pour redonner de l’indépendance aux personnes à mobilité réduite. Silke Pan, trapéziste devenue paraplégique, le présentera jeudi à St-Imier

L'ancienne trapéziste Silke Pan est pilote d'essai de l'exosquelette TWIICE, développé par l'EPFL en partenariat avec Sonceboz SA. (Photo : twiice.ch) L'ancienne trapéziste Silke Pan est pilote d'essai de l'exosquelette TWIICE, développé par l'EPFL en partenariat avec Sonceboz SA. (Photo : twiice.ch)

Redonner de l’indépendance aux personnes à mobilité réduite : c’est l’objectif de l’exosquelette TWIICE. Ce dispositif technologique développé par l’EPFL en collaboration avec la cellule innovation de l’entreprise Sonceboz est actuellement en phase de développement. Il est testé depuis 2016 par Silke Pan, une trapéziste devenue paraplégique après une chute. En fixant l’engin de 16 kg à ses jambes, elle peut à nouveau se lever et marcher. Elle était mardi l’invitée de Format A3 pour partager cette expérience. Silke Pan a notamment évoqué ses sensations lorsqu’elle a testé TWIICE pour la première fois :

Silke Pan sera présente jeudi soir à la salle de spectacle de St-Imier pour présenter l’exosquelette TWIICE dans le cadre d’une conférence. L’événement est organisé par la Chambre d’économie publique du Jura bernois. Les développeurs du projet seront aussi présents. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus