On a retrouvé la première Jurassienne

Séverine Levecque née Hennin le 1er janvier 1979 à Boncourt a été le premier bébé jurassien ...
On a retrouvé la première Jurassienne

Séverine Levecque née Hennin le 1er janvier 1979 à Boncourt a été le premier bébé jurassien après l’entrée en souveraineté du canton il y a 40 ans

Séverine Levecque a compilé photos et coupures de journaux dans un petit album. Séverine Levecque a compilé photos et coupures de journaux dans un petit album.

Elle aurait pu s’ériger en première dame du canton, ressasser son histoire à chaque pause-café ou à chaque souper chez des amis. Mais pas du tout. « C’est encore un petit secret. Je n’ai jamais trop osé en parler », lâche timidement Séverine Levecque. Son petit secret, c’est d’être la première citoyenne née jurassienne de l’histoire du canton, le 1er janvier 1979 à 13h15 à l’ancienne maternité de Boncourt. Et toc ! Mais avant notre arrivée à la résidence « Les Cerisiers » à Charmoille où elle travaille, personne ne connaissait sa petite histoire.


« Je suis quand même fière »

Pourtant, avant que les années ne dissipent les souvenirs, ce titre de « première Jurassienne » lui a collé à la peau durant son enfance. « Je suis quand même fière d’être la première ! Enfant, j’ai été invitée aux cérémonies des 5 ans et 10 ans du canton. Heureusement que j’ai encore les photos, parce que je ne m’en souviens plus énormément. » Des photos d’époque légèrement floues, des coupures de presse désormais jaunies qu’elle garde précieusement dans un petit album. On y retrouve la dédicace de la mairie de Porrentruy à l’occasion de ses 5 ans, sa joyeuse petite tête blonde entourée de ses parents, ou encore la photo d’une bise avec Jean-Pierre Beuret, président du Gouvernement jurassien en 1989 à l’occasion des 10 ans du canton.

Rencontre avec Séverine Levecque, Première Jurassienne

L’album s’arrête brusquement après ses 10 ans, quand elle et ses parents déménagent en France voisine. Elle y vit encore aujourd’hui, avec un drapeau jurassien qui orne sa salle à manger. « Il est toujours là, bien visible », sourit-elle. Pourtant, avec les années, elle a été un peu oubliée. Pour lui faire la surprise, son mari a tenté de contacter les autorités cantonales en vue des festivités du 40e anniversaire. Sans succès. « J’aimerais bien à nouveau être invitée à l’une de ces fêtes du 23 juin, pour représenter le canton », formule la quadragénaire en guise de vœu. L’appel est lancé pour qu’elle puisse revivre ces moments durant lesquelles elle s’est sentie si fière étant petite. Et Séverine promet même de réviser La Rauracienne qu’elle n’a plus eu l’occasion de chanter depuis 30 ans. /jpi

La petite Séverine a eu droit à la bise de Jean-Pierre Beuret à l'occasion de ses 10 ans... et de ceux du canton du Jura ! La petite Séverine a eu droit à la bise de Jean-Pierre Beuret à l'occasion de ses 10 ans... et de ceux du canton du Jura !


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus