Les communes franc-montagnardes s’opposent aussi au projet de réforme de la péréquation

Après le SIDP la semaine dernière, le SCFM a réagi jeudi soir au projet soumis par l’association ...
Les communes franc-montagnardes s’opposent aussi au projet de réforme de la péréquation

Après le SIDP la semaine dernière, le SCFM a réagi jeudi soir au projet soumis par l’association jurassienne des communes. Les maires ont décidé d’écrire un courrier commun à celle-ci, car ils jugent une telle réforme prématurée

Le Syndicat des communes des Franches-Montagnes était réuni jeudi soir au musée rural des Genevez Le Syndicat des communes des Franches-Montagnes était réuni jeudi soir au musée rural des Genevez

Après l’Ajoie, les Franches-Montagnes rejettent le projet de réforme de la péréquation. Le syndicat des communes des Franches-Montagnes, (SCFM), était réuni jeudi soir lors d’une assemblée. Les maires ont abordé la question de la réforme de la péréquation et de la répartition des tâches et des charges entre le canton du Jura et les communes (RPT-JU). Ils ont décidé de rédiger ensemble un courrier à l’association jurassienne des communes. Renaud Baume, maire des Breuleux et membre du comité du SCFM, est celui qui a amené le sujet sur la table. Pour lui, une telle réforme est prématurée :

Renaud Baume :

Un autre point sur lequel les maires des Franches-Montagnes s’accordent, et qui figurera dans le courrier : l’action sociale doit rester du ressort du Canton. Les autres points sont toutefois source de divergences entre les communes, chacune répondra donc aussi individuellement.


Energies renouvelables, gestion des déchets et finances

Parmi les autres points abordés lors de l’assemblée, deux présentations ont eu lieu : la première portait sur un projet visant à inciter les citoyens à la transition énergétique, en leur proposant une procédure simplifiée pour faciliter l'installation de panneaux photovoltaïques sur leurs toits. Les responsables souhaitent que ce concept se répande davantage en Suisse et ont donc demandé aux maires d’en parler dans leurs communes respectives. Le SEOD, le Syndicat de gestion des déchets de Delémont et environs, a également présenté son projet de décharge à Boécourt. Il a été mandaté par le Canton du Jura pour demander au SCFM de participer à la gestion de celle-ci, et le syndicat se prononcera prochainement. Enfin, les maires ont accepté les comptes 2018 et le budget 2019, tous deux avec un léger déficit. /nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus