Les entrepreneurs jurassiens à Genève

Un nombre record d'entreprises du canton présentent cette semaine leur savoir-faire au salon ...
Les entrepreneurs jurassiens à Genève

Un nombre record d'entreprises du canton présentent cette semaine leur savoir-faire au salon des technologies de haute-précision. Rencontre avec des entrepreneurs

La Promotion économique jurassienne a regroupé 43 stands au salon EPHJ. La Promotion économique jurassienne a regroupé 43 stands au salon EPHJ.

Plus de 80 entreprises jurassiennes s’exportent à Genève cette semaine. Elles exposent leur savoir-faire au salon de l’environnement professionnel horlogerie-joaillerie (EPHJ). Il a ouvert ses portes ce mardi. La délégation jurassienne n’a jamais été aussi importante et représente 10% des exposants.


La parole aux entrepreneurs

Marceline Michon a tendu son micro aux entrepreneurs jurassiens dans les allées du salon. Pour les représentants de Willemin-Macodel, Plac-Etal, Jag, Henri Schaller SA et Recomatic SA, la présence au salon genevois est essentielle.

« Revenir dans le Jura avec un carnet d’adresses »

Une entreprise delémontaine se démarque

Dominique Beuchat, cofondateur de 3D précision SA à Delémont, a su tirer son épingle du jeu. Son entreprise est la seule du canton à proposer de l’impression 3D sur métal. La start-up a d’ailleurs été primée la semaine dernière. Elle a reçu le prix « The Shapers », qui récompense une entreprise innovante en Suisse romande.

Dominique Beuchat : « Certains ont peur qu'on leur pique leur travail »

Dominique Beuchat, entrepreneur basé à Delémont et actif dans l'impression 3D métallique. Dominique Beuchat, entrepreneur basé à Delémont et actif dans l'impression 3D métallique.

Se diversifier pour bien se porter

Le salon EPHJ regroupe en majorité des sous-traitants horlogers. Il ne connaît pas les remous qui touchent Basel World ou le SIHH par exemple, des salons regroupant les grandes marques horlogères.

Le salon, qui accueille quelque 20'000 visiteurs professionnels et regroupe des exposants de 18 pays, s’est rapidement diversifié pour intégrer les micro-technologies et les technologies médicales, explique Alexandre Catton, directeur du salon. Cela crée des synergies entre les secteurs et permet des transferts de compétences, explique-t-il. 

Alexandre Catton : « L'horlogerie a trouvé des applications à ses compétences dans d'autres secteurs d'activité »

Alexandre Catton, directeur du salon EPHJ de Genève. Alexandre Catton, directeur du salon EPHJ de Genève.

Le salon des technologies de haute-précision se tient jusqu’à vendredi à Palexpo, au Grand-Saconnex. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus