« Aittieuds » ! La transmission en marche

La grande fête populaire qui a marqué les 40 ans de l’entrée en souveraineté du Canton du Jura ...
« Aittieuds » ! La transmission en marche

La grande fête populaire qui a marqué les 40 ans de l’entrée en souveraineté du Canton du Jura laissera des souvenirs marquants, notamment la journée des écoliers. Le commentaire de Cyprien Lovis

Plus de 5000 écoliers étaient à Saignelégier vendredi. Ils s'en souviendront très longtemps. Plus de 5000 écoliers étaient à Saignelégier vendredi. Ils s'en souviendront très longtemps.

Les festivités du 40e anniversaire de la République et Canton du Jura sont terminées. Les trois jours de fêtes ont su attirer 14'000 personnes. Journée des écoliers, randonnée du samedi, partie officielle du dimanche et concerts du week-end auront donc marqué l’anniversaire du plus jeune des cantons suisses. Et demain, que restera-t-il de ces festivités ?

Le commentaire du rédacteur en chef Cyprien Lovis

Le Gouvernement n’a pas fait tout juste, mais il a visé juste. Il fallait profiter de ce 40e anniversaire pour transmettre l’histoire aux enfants qui feront le Jura de demain. N’en déplaise au monde politique, le moment fort et marquant de ce 40e anniversaire fut la journée des écoliers. Les images parlent d’elles-mêmes. Ces casquettes rouges – en rupture de stock d’ailleurs - vissées sur les têtes blondes chantant la Rauracienne et dansant sur les airs du touchant Sim’s, ça a donné des frissons à toutes les générations. Au point qu’on entend déjà dans plusieurs villages des parents grogner parce que la classe de leur enfant n’y était pas… Preuve de la réussite de ce vendredi, qui fut heureusement facultatif plutôt qu’obligatoire.

La fête se devait simple et populaire, elle l’a été. Ce n’est pas tous les jours qu’une partie officielle réunit élus suisses et foule debout sans le moindre privilège de place ! L’Histoire saura oublier les quelques maladresses (maire de Saignelégier, stand du GLM), car l’essentiel est ailleurs. Les enfants se sont imprégnés de l’histoire de leur coin de terre, fredonnent l’hymne à la maison, posent des questions aux parents et grands-parents. Comme l’a affirmé en conclusion de son discours officiel le président Jacques Gerber : « Aittieuds, Jurassiens ! » ! Marchons joyeux pour faire perdurer ce nécessaire regain de patriotisme, car nous entrons dans l’une des dernières décennies de transmission directe, celle qui verra la majorité des combattants rejoindre la terre qu’ils ont libérée.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus