Nouveau pas vers la fermeture des urgences à Porrentruy et à Saignelégier

Le Parlement jurassien a avalisé, en deuxième lecture, la loi sur les établissements hospitaliers ...
Nouveau pas vers la fermeture des urgences à Porrentruy et à Saignelégier

Le Parlement jurassien a avalisé, en deuxième lecture, la loi sur les établissements hospitaliers qui doit permettre de mettre en œuvre le Concept cantonal de médecine d’urgence et de sauvetage

Photo : archives Photo : archives

Le Parlement acte la fermeture des urgences à Porrentruy et à Saignelégier. Le législatif a accepté mercredi après-midi en deuxième lecture la modification de la loi sur les établissements hospitaliers par 42 voix contre 9 et 7 abstentions. Le texte devra encore franchir l’écueil d’un éventuel référendum. Le groupe contre la fermeture des urgences de nuit à Porrentruy et à Saignelégier nous a confirmé ce mercredi sa décision de lancer la récolte de signatures.

La décision du Parlement vise à pouvoir appliquer le nouveau Concept cantonal de médecine d’urgence et de sauvetage. Le document prévoit notamment de renforcer les urgences à Delémont et de fermer celles de deux autres sites de l’Hôpital du Jura. Le Parlement a refusé mercredi un dernier amendement. Le texte était porté par le Parti socialiste qui a finalement décidé de le retirer. Il a toutefois été repris par le député PS Ami Lièvre et l’élu indépendant Yves Gigon. L’amendement demandait de garantir l’accès à une consultation médicale 24 heures sur 24 dans chaque district pour les cas bénins. Il a été refusé par le plénum du Parlement par 38 voix contre 15 et 5 abstentions. Le groupe Verts et CS-POP ne compte toutefois pas en rester là et va lancer une motion sur une autre loi, la loi sanitaire, comme l’indique le député suppléant Baptiste Laville :

Le ministre de la santé, Jacques Gerber s’est dit satisfait du résultat des débats au Parlement et indique qu’il est prêt à faire face à un éventuel référendum contre la modification de la loi sur établissements hospitaliers. Quant à la proposition qui sera effectuée par le groupe Verts et CS-POP sur la loi sanitaire, il ne ferme pas complètement la porte. Jacques Gerber commente tout d’abord l’issue des débats au Parlement :

A noter encore que le Concept cantonal de médecine d’urgence et de sauvetage prévoit, globalement, de renforcer la chaîne de secours par des Premiers Répondants, des Médecins d’Urgence de Proximité et un Service Mobile d’Urgence et de Réanimation. /fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus