Le CAER cessera ses activités

Les partenaires du CAER ont décidé de stopper ce centre de promotion économique du district ...
Le CAER cessera ses activités

Les partenaires du CAER ont décidé de stopper ce centre de promotion économique du district de Porrentruy

C'est fini pour le CAER. C'est fini pour le CAER.

« Un constat d’échec ». C’est ce qu’a indiqué Stéphane Babey lorsqu’il a annoncé dans les divers de la séance du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy la mort du CAER. Le centre d’accueil économique régional du district de Porrentruy va cesser ses activités à la fin de l’année, alors qu’il a été créé en 2006. Mercredi soir à Fahy, le président du SIDP, qui n’est autre que le président du CAER, a relevé que les différents partenaires (ADEP, Porrentruy, Régiotech SA, Fondation RMH, SEDRAC, SIDP, Cofidep SA) ont décidé de mettre un terme à leur collaboration. Stéphane Babey explique que cet organe de promotion économique n’a jamais disposé des moyens nécessaires pour développer une véritable stratégie et a manqué de visibilité. 

De plus, le district compte d'autres organisations en lien avec l’économie ce qui jette le flou sur les compétences de chacune. « Il nous semblait qu’on avait rajouté une couche supplémentaire », a indiqué Stéphane Babey.

Une nouvelle stratégie de développement au niveau du district doit être réfléchie avec l’aide de la Promotion économique du canton du Jura et chapeautée par le SIDP qui sera accompagné par la SEDRAC (Société d’équipement de la région d’Ajoie et du Clos du Doubs).


Demande d’appui pour le Land Art de Bonfol

Les membres du SIDP ont également assisté à la présentation du projet de l’association Escale Bonfol pour le réaménagement du site de l’ancienne décharge. A cette occasion, le co-président de la fondation, Pierre-Alain Fridez, a sollicité un coup de pouce de la part du SIDP. Le conseiller national demande aux maires un signe politique fort pour ce projet ambitieux de l’architecte Mario Botta qui prévoit, notamment, la création d’une tour. Le projet est devisé à 5,5 millions de francs. Un appui financier serait aussi souhaité, car ce lieu devrait devenir un pôle touristique majeur qui dépassera les frontières communales. Le président du SIDP est de plus invité à faire partie du comité de patronage de la fondation.

Les membres du SIDP ont aussi accepté les comptes qui présentent un déficit de 39'000 francs. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus