Le Gouvernement jurassien confirme la centralisation des offices de poursuites et faillites

L’exécutif cantonal a transmis au Parlement son message sur la réorganisation des offices ...
Le Gouvernement jurassien confirme la centralisation des offices de poursuites et faillites

L’exécutif cantonal a transmis au Parlement son message sur la réorganisation des offices de poursuites et faillites. Il prévoit une seule structure à Porrentruy avec toutefois des antennes à Delémont et à Saignelégier

L'office des poursuites et faillites sera bien centralisé dans la cité bruntrutaine (photo : archives). L'office des poursuites et faillites sera bien centralisé dans la cité bruntrutaine (photo : archives).

Le Gouvernement jurassien confirme son projet de réorganisation des offices de poursuites et faillites. Il a adressé son message au Parlement jurassien au terme de la procédure de consultation. Le projet vise à créer une structure unique à Porrentruy. Delémont et Saignelégier conserveront toutefois des antennes régionales.


Une antenne à Moutier ?

Le concept doit permettre de compenser, en termes d’emplois, d’autres réorganisations comme le départ du Ministère public qui doit être déplacé de Porrentruy à Delémont. La mise en œuvre de la refonte des Offices de poursuites et faillites pourrait intervenir début 2021. Le projet permettrait également d’intégrer la ville de Moutier en cas de transfert dans le Jura, notamment par la création d’une antenne sur le territoire prévôtois. 


Une certaine décentralisation nécessaire

A noter que certains organismes ont proposé, lors de la procédure de consultation, de concentrer l’ensemble de l’office des poursuites et faillites sur un seul site. Le Gouvernement reconnaît qu’il s’agirait d’un modèle efficace mais reste persuadé que la proximité avec les administrés justifie le maintien d’un « certain degré de décentralisation ». /comm-fco  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus