Les feux d’artifice fascinent… et agacent

Le débat entre partisans et détracteurs des feux d’artifice est animé. Les études fédérales ...
Les feux d’artifice fascinent… et agacent

Le débat entre partisans et détracteurs des feux d’artifice est animé. Les études fédérales sur ces engins permettent d’évaluer leur véritable impact environnemental

Les feux d'artifice représentent plusieurs dangers pour l'homme, mais aussi pour la nature. Les feux d'artifice représentent plusieurs dangers pour l'homme, mais aussi pour la nature.

A quelques jours de la fête nationale suisse, le débat entre ceux qui s’émerveillent des feux d’artifice et ceux qui les jugent inutiles et nuisibles est vif, notamment sur les réseaux sociaux – y compris sur la page Facebook de RFJ. Les « pour » avancent que ces feux ne sont tirés qu’une fois par an, pour une occasion spéciale ; les « contre » jugent que le jeu n’en vaut pas la chandelle.


Des études scientifiques sur l’impact des feux d’artifice

Pour « dépassionner la question très souvent sujette à controverse », la Confédération présente, sur la page internet de l’Office de l’environnement, un résumé de l’impact des engins pyrotechniques. Le document se base sur des études : une première a été réalisée en 2000, suivie d’une mise à jour, en 2014, qui tient compte de l’évolution du cadre juridique qui régit le commerce des feux d’artifice.

Les dangers y sont listés : risque de brûlures, de blessures et de dommages auditifs, troubles respiratoires liés à la fumée pour les personnes sensibles, stress causé aux animaux et résidus de fusées éparpillés dans la nature. La problématique de la qualité de l’air est aussi analysée : sur la période 2010-2018, en moyenne, 1800 tonnes de ces produits ont été vendues chaque année en Suisse. Dans le lot se trouvent près de 25% d’engins pyrotechniques emballés dans du bois, du carton, du plastique ou de l’argile, qui dégagent 320 tonnes de poussières fines dans l’atmosphère. Ça représente 2% de ce que notre pays émet en une année entière.


Les manifestations prévues dans la région

Si ce chiffre a le mérite d’être précis, il ne clôt pourtant pas le débat entre ceux qui pensent qu’on peut se le permettre, et ceux qui sont convaincus qu’il faudrait y renoncer. Ceux qui se laisseront tenter par les feux d’artifice de ce 1er août retrouveront sur ce lien une liste non-exhaustive des différentes manifestations prévues dans la région, et ici

les brunchs à la ferme. /lad


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus