Les bâtiments jurassiens sont trop énergivores

Le WWF suisse a publié ce mardi un classement des politiques climatiques cantonales dans le ...
Les bâtiments jurassiens sont trop énergivores

Le WWF suisse a publié ce mardi un classement des politiques climatiques cantonales dans le domaine du bâtiment. Le Jura obtient la meilleure note derrière le canton de Bâle, mais il est jugé « en retard » par la Fondation

Les panneaux photovoltaïques, posés sur certains bâtiments jurassiens, améliorent leur bilan énergétique (photo : archives). Les panneaux photovoltaïques, posés sur certains bâtiments jurassiens, améliorent leur bilan énergétique (photo : archives).

Le Jura peut mieux faire en matière de politique énergétique des bâtiments. Ils consomment trop et émettent une part trop importante de CO2. C’est la conclusion d’un classement publié ce mardi par le WWF suisse. Si le canton se classe 2e au niveau national et figure parmi les meilleurs élèves, il est loin d’atteindre les objectifs climatiques de l’Accord de Paris, souligne le WWF.

La nouvelle loi sur l'énergie en cause

Marie-Anne Etter, secrétaire du WWF Jura, pointe du doigt la nouvelle loi cantonale sur l’énergie, entrée en vigueur en avril dernier. C'est l’une des plus récentes du pays et pourtant elle est obsolète, selon Marie-Anne Etter. 

Marie-Anne Etter, secrétaire du WWF Jura : «  On s'est retrouvé avec un texte au rabais »

Pour expliquer l'écart entre la situation jurassienne et les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat, David Eray, ministre de l’environnement, évoque la responsabilité de la Confédération. Il rappelle que c'est elle qui a signé cet accord, et non les cantons. « Le Jura a comblé son retard via la nouvelle loi sur l'énergie », ajoute le ministre.

David Eray, ministre de l'environnement : «  Il y a du potentiel au travers des chauffages électriques »

Des incitations financières trop faibles dans le Jura

Le WWF a notamment examiné les incitations financières proposées par les cantons pour accroître l'efficacité énergétique des bâtiments. Avec 38,7 francs par habitant l'an dernier, le Jura se classe dans le dernier tiers sur cet indicateur. « C'est l'un de nos axes de travail, explique David Eray. Le WWF a considéré le montant des comptes 2018, soit 2,8 millions de francs. Or, le budget prévoit une enveloppe de 3,5 millions de francs. J'appelle donc les propriétaires à utiliser les aides proposées pour investir dans l'isolation thermique. Les aides à disposition ne sont pas entièrement utilisées », précise le ministre. /mmi 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus