Une histoire photographique s’achève à Delémont

François Enard a fermé ce mardi son atelier de photographie créé il y a 150 ans par son arrière-grand-père ...
Une histoire photographique s’achève à Delémont

François Enard a fermé ce mardi son atelier de photographie créé il y a 150 ans par son arrière-grand-père, Joseph

François Enard a fermé son atelier de photographie. François Enard a fermé son atelier de photographie.

Tout le Jura – ou presque – a défilé devant son objectif ou celui de ses aïeux. François Enard a mis un point final à une histoire vieille d’un siècle et demi à Delémont. Son atelier de photographe a fermé ses portes ce mardi après-midi à 14h. La date n’a pas été choisie au hasard. Elle correspond au 150ème anniversaire de l’achat par l’arrière-grand-père de François Enard du matériel photographique d’Antoine Lumière, le père des frères Lumières, les inventeurs du cinématographe. La famille Enard a immortalisé au fil du temps des générations entières de Jurassiens dans des portraits de famille, des photos de mariages ou encore lors d’événements divers. François Enard ne cache pas qu’il ferme son échoppe avec un pincement au cœur :

François Enard a repris l’atelier de son oncle Georges en 1966 et part donc à la retraite. L’aventure photographique de la dynastie Erard a démarré en 1869 avec la rencontre entre Joseph Enard, peintre-portraitiste, et Louis Lumière. François Enard évoque l’histoire de sa famille :

À noter encore que les deux enfants de François Enard, Laurent et Raphaël, sont également photographes. Quant aux archives de l’atelier, elles ont été confiées depuis environ cinq ans au Musée jurassien d’art et d’histoire. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus