Une start-up de Bassecourt récompensée pour son innovation

La société SwissKH Sàrl a reçu mercredi soir le Prix en faveur de l’innovation et de l’excellence ...
Une start-up de Bassecourt récompensée pour son innovation

La société SwissKH Sàrl a reçu mercredi soir le Prix en faveur de l’innovation et de l’excellence remis tous les deux ans par le Gouvernement jurassien

Le ministre de l'économie, Jacques Gerber, a remis le prix à Bryan Gosparini, directeur et fondateur de SwissKH Sàrl (photo : canton du Jura) Le ministre de l'économie, Jacques Gerber, a remis le prix à Bryan Gosparini, directeur et fondateur de SwissKH Sàrl (photo : canton du Jura)

Le Prix en faveur de l’innovation et de l’excellence revient à une start-up de Bassecourt. La distinction dotée de 10'000 francs a été remise mercredi soir à la société SwissKH Sàrl par le Gouvernement jurassien lors d’une cérémonie à Delémont. Le bureau d’ingénieur a été récompensé pour son approche novatrice et performante dans le cadre de la fabrication d’orthèses. Ces dispositifs sur mesure permettent de compenser une partie du corps en cas de fonction absente ou déficitaire. Le projet de SwissKH Sàrl a pour objectif de scanner l’orthèse afin de pouvoir la remplacer en douze heures par le biais d’une impression 3D si elle est endommagée. Cette méthode permet de réduire les délais et coûts de production. 

Le directeur et fondateur de SwissKH Sàrl, Bryan Gosparini, détaille son projet 

Un potentiel de développement

Le Gouvernement jurassien et un jury composé de personnalités des milieux économiques ont fait leur choix parmi onze projets. Le président de l’exécutif et ministre de l’économie a salué la qualité de tous les dossiers. Selon Jacques Gerber, le potentiel de développement de l’entreprise primée a notamment fait pencher la balance. La méthode proposée par SwissKH Sàrl est, pour lui, une solution concrète à la réduction des coûts de la santé. 

Le ministre de l’économie, Jacques Gerber, indique ce qui a fait la différence parmi les onze candidatures 

Un statut encore trop peu connu

Le Service de l’économie a profité de la soirée pour parler du statut de nouvelle entreprise innovante (NEI). Ce dernier, unique en Suisse, est octroyé par le canton du Jura depuis 2013. Il permet notamment d’obtenir des exonérations fiscales, mais aussi une taxation avantageuse pour ceux qui investissent dans ces sociétés. Selon le délégué à la Promotion économique, ce statut n’est pas encore suffisamment connu. Lionel Socchi estime que les rencontres du genre de celle de mercredi permettent de remédier à cette situation. 

Le délégué à la Promotion économique, Lionel Socchi, explique pourquoi le statut NEI reste peu connu 

/alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus