Une nouvelle formation politique dans le Jura

« LeJuraEnMarche » a été créé par un groupe de citoyens, selon une annonce faite ce lundi. ...
Une nouvelle formation politique dans le Jura

« LeJuraEnMarche » a été créé par un groupe de citoyens, selon une annonce faite ce lundi. Le mouvement présentera une liste aux élections cantonales de l'an prochain

Photo : archives. Photo : archives.

« Remettre le Jura en marche », c’est l’objectif avancé par le nouveau mouvement citoyen « leJuraEnMarche », dont la création a été annoncée lundi matin. Il présentera une liste aux élections cantonales de 2020 et émettra des recommandations pour les élections fédérales d’octobre prochain.


« Ni de droite, ni de gauche, ni du centre »

Le mouvement, qui se revendique « ni de droite, ni de gauche, ni du centre », fait état de l’échec des partis traditionnels pour gérer la chose publique. Il avance également « le désengagement total des jeunes en politique » et le fait que « les citoyennes et les citoyens se désintéressent de la politique ».

Didier Receveur, membre-fondateur de « leJuraEnMarche » et ancien membre du PDC, insiste sur l'absence de hiérarchie au sein du mouvement. Il souhaite également intégrer la jeunesse au débat politique. Et cela passe avant tout par la communication, selon lui.

Didier Receveur : « Nous souhaitons communiquer sur des thèmes moins alarmistes »

Egalité, écologie et économie

Le mouvement citoyen se concentrera sur les thèmes de l’égalité, l’écologie et l’économie. « Les femmes sont toujours en retrait et les actions concrètes pour changer cet état de fait sont trop faibles », écrit le mouvement dans son communiqué. « Nous voulons une région forte économiquement mais dans le respect de valeurs écologiques », ajoute-t-il.


Inspiré de « La République En Marche » ?

Le nom du nouveau mouvement citoyen rappelle celui de « La République En Marche », auquel appartient l'actuel président français Emmanuel Macron. Didier Receveur dément cette source d'inspiration. « Je crois que la France a été victime du même syndrome dont notre canton souffre aujourd'hui », a-t-il tout de même précisé.

Didier Receveur : « C'est un point de comparaison que je ne souhaite absolument pas »

Didier Receveur ne souhaite pas communiquer le nom des autres membres du mouvement. Il espère que son frère et également ancien membre du PDC, Philippe Receveur, rejoindra le mouvement. /comm-mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus