Quelques têtes de plus dans le canton

La population jurassienne croît lentement, selon les chiffres publiés mardi par l’Office fédéral ...
Quelques têtes de plus dans le canton

La population jurassienne croît lentement, selon les chiffres publiés mardi par l’Office fédéral de la statistique

L'année 2018 en chiffres.  L'année 2018 en chiffres. 

Fin 2018, nous étions 73’419 personnes à vivre dans le Jura. Les chiffres de l’Office fédéral de la statistique sont connus depuis mardi matin. La population suisse a augmenté de 0,7%. Dans le canton du Jura, la croissance s’affiche à 0,2%. Elle se situe donc en fin de peloton mais le bonnet d’âne revient au canton de Neuchâtel avec -0,6%.


129 Jurassiens en plus

Cette croissance de 0,2% s’explique par le solde migratoire international. Ainsi 185 personnes venant de l’étranger se sont installées dans le canton. Toutefois la variation de la population étrangère est nulle, puisqu’autant de personnes se sont naturalisées dans le courant de l’année dernière. Le canton a réussi également à attirer quelques habitants du reste de la Suisse. Ils sont une petite vingtaine à avoir rejoint la République et canton du Jura. Enfin, l’accroissement naturel, la différence entre les naissances et les décès, est proche de zéro. Le nombre de naissance au sein de la population suisse est de 554, l’un des plus bas chiffres depuis 1980, alors que la population résidente étrangère a accueilli 129 bébés.


Et à l'intérieur du canton

Sur la base des données de l’OFS, la Statistique publique jurassienne a détaillé les mouvements de population par district. Sans surprise, l’Ajoie perd des plumes. L’accroissement naturel y est d’ailleurs négatif. Il y a plus de décès que de naissance. En parallèle, les Suisses et la population étrangère sont plus nombreux à quitter le district de Porrentruy qu’à s’y installer. A l’opposé, les Franches-Montagnes et la vallée de Delémont gagnent des habitants. Les Suisses ont davantage choisi les Franches-Montagnes pour poser leur valise dans le canton, alors que la population étrangère a opté pour le district de Delémont. Un dernier chiffre : 3’310 personnes sont arrivées ou ont quitté la République et canton du Jura en 2018. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus