Une stratégie cantonale face à la catastrophe forestière

Le concept du canton du Jura pour répondre aux dégâts engendrés par la sécheresse dans les ...
Une stratégie cantonale face à la catastrophe forestière

Le concept du canton du Jura pour répondre aux dégâts engendrés par la sécheresse dans les forêts a été publié ce vendredi et aucune aide financière n’est prévue pour les coupes de bois

La sécurisation des routes, chemins et sentiers constitue le volet prioritaire de la stratégie du canton du Jura pour affronter la catastrophe forestière (photo : Office de l’environnement). La sécurisation des routes, chemins et sentiers constitue le volet prioritaire de la stratégie du canton du Jura pour affronter la catastrophe forestière (photo : Office de l’environnement).

Le canton du Jura dévoile sa stratégie pour faire face à la catastrophe qui frappe les forêts. La sécheresse de l’an dernier a provoqué des dommages considérables - surtout concernant la population de hêtres en Ajoie - et la situation est qualifiée d’inédite. La stratégie du canton du Jura comporte dix axes, à ce stade, avec trois volets. Le premier, à court terme, se penche sur la gestion des dégâts. Il ne comprend pas de soutien financier de la part du canton, ni de la Confédération même si des discussions sont toujours en cours avec la Berne fédérale. La deuxième partie, à plus long terme, porte sur la reconstitution des forêts endommagées. Il prévoit une aide financière pour le repeuplement mais pas pour les coupes de bois. Quant au troisième volet, il traite de l’amélioration des conditions-cadres.

Une priorité : la sécurité

L’urgence de la stratégie cantonale, c’est le volet sécuritaire. Le canton du Jura a déjà entamé la sécurisation des abords de l’A16 et des routes cantonales. Concernant les routes communales, le canton veut s’assurer que les communes évaluent les risques et assument les frais des coupes de bois nécessaires. Un recours à l’armée n’est pas totalement exclu si les effectifs des entreprises forestières du canton ne suffisent pas.

Pour les chemins et sentiers forestiers, le canton du Jura ne retient pas leur fermeture durable, ni celle de secteurs forestiers entiers. La priorité sera mise sur la sécurisation aux abords des infrastructures fréquentées par le public. Le canton invite les propriétaires de chemins et sentiers – qui sont souvent les propriétaires de forêts – à disposer d’un concept basé sur le risque afin de définir les coupes urgentes à réaliser. La population et les organisateurs de manifestations en forêt sont, enfin, appelés à se renseigner via le Géoportail cantonal qui comprendra une mise à jour continue des chemins fermés au public.

Le chef de l’office cantonal de l’environnement a commenté ces mesures en direct dans le journal de 12h15. Patrice Eschmann souligne, tout d’abord, que les propriétaires de forêts ne pourront pas disposer de soutiens financiers du canton ou de la Confédération pour ce qui concerne le volet sécuritaire de la stratégie cantonale :

Le canton du Jura souligne encore que la crise forestière actuelle est appelée à s’inscrire dans la durée. Il relève également que l’économie forestière va subir un impact majeur, au regard des investissements à réaliser et de la perte quasi-totale de la valeur commerciale des bois touchés par la sécheresse. /comm-fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus