Les hôteliers font de la résistance

L’hôtellerie ne veut pas subir la loi des plateformes de réservation comme Booking.com. Une ...
Les hôteliers font de la résistance

L’hôtellerie ne veut pas subir la loi des plateformes de réservation comme Booking.com. Une étude de l’université de Neuchâtel montre comment les hôtels tentent de renouer un lien direct avec leurs clients

Une étude de l'université de Neuchâtel montre comment les hôteliers tentent de résister aux plateformes de réservation comme Booking.com. Une étude de l'université de Neuchâtel montre comment les hôteliers tentent de résister aux plateformes de réservation comme Booking.com.

Les hôteliers ne veulent plus être captifs des plateformes de réservation en ligne comme Booking.com. Une étude de l’université de Neuchâtel montre comment ce secteur fait de la résistance pour fixer librement des tarifs préférentiels et pour renouer un lien direct avec la clientèle. Le tout en restant présent sur ces fameuses plateformes. Un paradoxe qui s’explique facilement. Thomas Jammet, post doctorant à l’institut de sociologie et l’un des auteurs de la recherche:

Inciter les clients à réserver directement auprès des hôtels

Cette étude financée par le Fonds national suisse de la recherche est présentée ce jeudi à l'occasion du Congrès suisse de sociologie, qui se tient depuis mardi et jusqu'à jeudi à Neuchâtel. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus