Les autonomistes de Moutier en conclave

La Sociét’halle à Moutier accueille ce jeudi soir les autonomistes prévôtois pour des assises ...
Les autonomistes de Moutier en conclave

La Sociét’halle à Moutier accueille ce jeudi soir les autonomistes prévôtois pour des assises visant à se prononcer sur l’éventualité d’un recours au Tribunal fédéral

Laurent Coste, le directeur de campagne de « Moutier Ville jurassienne ». Laurent Coste, le directeur de campagne de « Moutier Ville jurassienne ».

Les autonomistes prévôtois resteront entre eux ce jeudi soir pour décider de la suite dans le dossier du vote de Moutier. Les assises prévôtoises qui se tiendront à la Sociét’halle seront réservées aux seuls militants jurassiens de Moutier. L’assemblée va émettre une recommandation sur l’opportunité ou non de faire recours au Tribunal fédéral après l’annulation du vote du 18 juin 2017 par le Tribunal administratif bernois. Les sympathisants venus du canton du Jura ou du Jura bernois ne sont donc pas conviés à a réunion. Idem pour la presse qui ne sera tolérée qu’au début de la séance et qui sera informée du résultat à l’issue du vote mais sans pouvoir assister aux débats. Le directeur de campagne de « Moutier Ville jurassienne », Laurent Coste, nous explique les raisons de ce choix :

Les assises prévôtoises se déroulent donc ce jeudi soir à partir de 20h à la Sociét’halle.

Le commentaire de François Comte :

Le comité « Moutier Ville jurassienne » - qui a convoqué la réunion – pose les données du problème en ces termes : « Recourir au Tribunal fédéral ou revoter au plus vite ». Le choix pourrait toutefois ne pas s’avérer aussi simple. Le commentaire de François Comte :

 Disons-le clairement en préambule : les autonomistes de Moutier n’ont que peu intérêt à faire recours au Tribunal fédéral. D’un point de vue juridique, tout d’abord, les chances de succès paraissent bien minces. D’un point de vue politique, ensuite, il serait compliqué pour les autonomistes de mettre en cause une décision partiale du TF, alors qu’ils peuvent le faire pour le jugement du Tribunal administratif bernois.

Quant à l’éventualité d’un vote rapide si le TF n’est pas saisi du dossier, elle reste, pour le moment, théorique. Les cantons du Jura et de Berne ainsi que la Confédération se sont certes mis d’accord sur le principe d’un nouveau scrutin. Les modalités ne sont toutefois pas encore définies et promettent de belles empoignades au niveau de la Conférence tripartite. Tout cela ne se fera pas du jour au lendemain, d’autant que les milieux antiséparatistes vont freiner des quatre fers pour retarder un éventuel second vote. Bref, pour les autonomistes – comme pour La Fontaine – patience et longueur de temps feront plus que force, ni que rage… /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus