Bassecourt bientôt doté de 40 nouveaux appartements

Le projet immobilier « Résidence Taher » doit voir le jour dans le village. Les logements devraient ...
Bassecourt bientôt doté de 40 nouveaux appartements

Le projet immobilier « Résidence Taher » doit voir le jour dans le village. Les logements devraient être habitables d’ici 2021

Le projet prévoit la construction de trois immeubles, qui comporteront 42 appartements au total, une piscine, un espace bien-être et trois surfaces commerciales. Le projet prévoit la construction de trois immeubles, qui comporteront 42 appartements au total, une piscine, un espace bien-être et trois surfaces commerciales.

Un nouveau complexe immobilier va sortir de terre à Bassecourt. Imaginé par Habib Ahmed, la « Résidence Taher » se composera de trois immeubles comportant une quarantaine d’appartements entre 2,5 et 5,5 pièces. Jusque-là, rien de très original… mais le propriétaire, qui s’est inspiré des complexes immobiliers canadiens, a décidé d’inclure une piscine et un espace wellness exclusivement destinés aux locataires. Trois surfaces commerciales sont aussi prévues dans ce complexe, qui doit prendre place dans le nouveau quartier des Longues Royes. « Une vingtaine de personnes ont déjà pré-réservé des logements », admet Jean-Pierre Moine, promoteur et agent immobilier. Des logements qui devraient être habitables courant 2021. Le promoteur se veut rassurant quant aux charges liées à la PPE (propriété par étage). Il les chiffre entre 150 et 220 francs, selon la taille de l’appartement.

Les autorités de Haute-Sorne voient le projet d’un bon œil : « Nous recevons régulièrement des demandes de personnes qui souhaitent habiter dans notre commune, nous avons très peu de logements vacants. Ces nouveaux appartements permettront d’accueillir plus de monde dans le village de Bassecourt », admet Gérard Ruch, conseiller communal en charge de l’urbanisme. 


Haute-Sorne se développe

D'ailleurs, depuis les débuts de Haute-Sorne il y a six ans, la population a augmenté de 250 habitants sur le territoire communal. Elle a atteint la barre des 7'000 citoyens dernièrement. D’ici dix ans, la commune fusionnée devrait en accueillir 400 de plus, à en croire le plan directeur cantonal. Cette augmentation attendue est idéale, d’après Gérard Ruch, conseiller communal en charge de l’urbanisme. Elle permettrait de développer la commune, d’augmenter ses rentrées, sans trop investir dans les infrastructures. Plusieurs sites devraient accueillir prochainement des maisons ou des appartements. Il y a donc ce gros projet immobilier aux Longues Royes à Bassecourt, qui sera entouré par une soixantaine de nouvelles maisons qui sont déjà sorties de terre ou qui sortiront prochainement. Toujours à Bassecourt, sur la friche de l’usine Stella, une quarantaine d’appartements protégés et potentiellement une vingtaine de logements classiques seront créés. A Courfaivre, 19 parcelles pourraient voir le jour à la Combe - si une entente est trouvée avec des citoyens qui font opposition au projet - alors que six sont déjà disponibles à Soulce. Gérard Ruch précise que les autorités veulent développer l’habitat dans chaque village ces prochaines années. Il souligne également que la commune manque d’une zone pour l’artisanat. /cto-mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus