Pour que les chiens obéissent à leur Maître

Une motion de Nicolas Maître demande un retour de l’obligation des cours pour les propriétaires ...
Pour que les chiens obéissent à leur Maître

Une motion de Nicolas Maître demande un retour de l’obligation des cours pour les propriétaires de chiens mais seulement pour les nouveaux détenteurs

Nicolas Maître veut que les nouveaux maîtres de chiens suivent des cours obligatoires. Nicolas Maître veut que les nouveaux maîtres de chiens suivent des cours obligatoires.

Les cours obligatoires pour les propriétaires de chiens doivent être réintroduits dans le canton du Jura. Le groupe socialiste au Parlement en fait la requête dans une motion qui sera déposée lors de la prochaine séance du législatif. Le texte est porté par Nicolas Maître. La motion demande de rendre les cours à nouveau obligatoires uniquement pour les nouveaux propriétaires de chiens. Le groupe socialiste souhaite ainsi que le Jura imite les cantons de Neuchâtel et du Valais qui ont récemment décidé de remettre en place ce type de formations.

Nicolas Maître rappelle, tout d’abord, que les cours obligatoires pour propriétaires de chiens ont été abandonnés en 2017 au niveau fédéral, principalement pour des raisons de coûts liés à leur application. Chaque détenteur devenait donc libre de suivre ou non une telle formation même si l’Etat pouvait contraindre certains propriétaires en cas de fautes graves concernant la loi sur la protection des animaux. Pour Nicolas Maître, l’argument financier deviendrait caduc dans la mesure où la motion concerne uniquement les nouveaux propriétaires. Le texte est, par ailleurs, rédigé en termes généraux, ce qui laisse au Gouvernement le soin de proposer la manière, les modalités et les éventuelles exceptions dans l’application.

Nicolas Maître souligne encore que l’investissement se monterait entre 120 et 240 francs pour chaque nouveau détenteur. Selon lui, un tel coût serait largement compensé par les plus-values apportées par la modification, en termes d’éducation de l’animal et de complicité entre les chiens et leurs maîtres. /comm-fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus