Louis Erard monte de gamme pour redevenir rentable

L’horloger jurassien va désormais vendre des montres d’une catégorie de prix supérieur. Les ...
Louis Erard monte de gamme pour redevenir rentable

L’horloger jurassien va désormais vendre des montres d’une catégorie de prix supérieur. Les effectifs ont été diminués de moitié 

Photo : archives  Photo : archives 

La marque horlogère jurassienne, Louis Erard, prend un nouveau départ. La société basée au Noirmont entend se repositionner après avoir effectué une cure d’amaigrissement. Elle vendra désormais des montres dans la catégorie allant de 1'000 à 4'000 francs contre 600 à 2'000 jusqu’à aujourd’hui.

Les dernières années ont été difficiles pour Louis Erard. La situation n’était plus tenable, selon le directeur général, Alain Spinedi. Le chiffre d’affaires de l’entreprise a quasiment chuté de moitié en cinq ans, tout comme la production de montres qui est passé sous la barre des 10'000 unités en 2018 après des pics à 20'000 dans les meilleures années.

Louis Erard va désormais monter de gamme et se concentrer sur les garde-temps mécaniques. La nouvelle collection a été présentée hier à Zurich. Ce repositionnement a également affecté les effectifs de l’entreprise. Ceux-ci ont été ramenés de 25 à 12 employés. Le directeur général espère que l’entreprise redevienne rentable d’ici fin 2020. /ATS-alr 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus