La digitalisation du JO est en marche

Le Gouvernement jurassien veut tester un Journal officiel digital. Malgré un accueil plus que ...
La digitalisation du JO est en marche

Le Gouvernement jurassien veut tester un Journal officiel digital. Malgré un accueil plus que mitigé en 2018 lors de la consultation, il transmet un message au parlement pour modifier la Loi sur les publications officielles

Le gouvernement souhaite digitaliser le Journal officiel de la République et Canton du Jura. Le gouvernement souhaite digitaliser le Journal officiel de la République et Canton du Jura.

Il ne sera peut-être plus possible à l’avenir de feuilleter le Journal officiel au bistrot en prenant son café. Le Gouvernement jurassien fait un pas supplémentaire dans son projet de digitalisation du document, conformément au programme de législature qui met l’accent sur la transition numérique et la modernisation de l’Etat.

L’exécutif annonce jeudi qu’il transmet un message au parlement dans le but de modifier la loi sur les publications officielles. Mais sans trancher, pour l’instant, sur la disparition définitive de la version papier. Car en été 2018, la consultation sur cette question n’avait pas soulevé l’enthousiasme : plus d’un organisme concerné sur deux s’opposait au projet. La principale raison avancée était l’abandon de la version papier – un argument aussi entendu du côté des partisans du projet.


Transition sur trois ans

C’est donc une période de transition que propose maintenant le gouvernement : durant trois ans, la publication serait à la fois physique et digitale. Un bilan permettrait ensuite de déterminer quelle formule est la plus adéquate. Pour inclure également les citoyens dépourvus d’accès à internet, l’exécutif prévoit la gratuité de la consultation du JO auprès de la Chancellerie.

Autre conséquence de l’ère digitale : une modification de la Loi sur les marchés publics. Les appels d’offres en procédure ouverte, d’ores et déjà publiés sur une plateforme électronique, ne renverraient plus à la publication dans le Journal officiel. Enfin – et ce serait là la fin d’une tradition – la Loi sur les auberges serait également modifiée : les restaurateurs n’auraient plus l’obligation de mettre le Journal officiel à disposition de leurs clients.


Bénéfice moindre avec la version digitale

A noter que financièrement, la version papier rapporte actuellement environ 240'000 francs par année au canton, malgré une tendance à la baisse du nombre d’abonnements depuis plusieurs années. La version digitale ne permettrait plus de bénéfices sur les émoluments, et les annonceurs paieraient moins cher leurs publications. Via les abonnements, la marge financière dégagée serait de l’ordre de 80'000 francs. L’exécutif met toutefois en avant la possibilité d’avoir un Journal officiel plus dynamique, avec un outil de recherche performant et des filtres par catégorie, des mises à jour régulières ainsi que des notifications. /comm-lad


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus