Sécurité, maître mot sur le chantier de l’A16

Des agences de sécurité ont été mandatées et deux autres mesures ont été mises en place pour ...
Sécurité, maître mot sur le chantier de l’A16

Des agences de sécurité ont été mandatées et deux autres mesures ont été mises en place pour éviter les confusions et les accidents

Un accident avait eu lieu au mois d'août à la sortie Delémont-Ouest, dans un secteur concerné par les travaux (photo: Police cantonale jurassienne). Un accident avait eu lieu au mois d'août à la sortie Delémont-Ouest, dans un secteur concerné par les travaux (photo: Police cantonale jurassienne).

Des entreprises de sécurité sont actives sur l’autoroute A16 pendant les travaux. Vous avez peut-être vu certains agents placés aux jonctions où les pelleteuses sont en marche. C’est le cas, par exemple, ces jours à Bassecourt ou encore à Delémont. Ce personnel ne travaille que pendant les heures de chantier et n’est donc pas actif de nuit. C’est l’Office fédéral des routes (OFROU) qui a mandaté les agences pour éviter les confusions et ainsi accroître la sécurité du chantier. En effet, le Service jurassien des infrastructures constate que les habitudes de certains utilisateurs sont difficiles à faire oublier. Il arrive donc que la distraction pousse des automobilistes à faire abstraction des cônes et autres signalisations. L’autre objectif de ces agents de sécurité, c’est de filtrer la circulation et d'offrir donc la possibilité au personnel de chantier d’y accéder facilement.

Olivier Flo'hic, de l'OFROU : « Une fonction de sécurité »

Deux autres mesures conséquentes

Les travaux sur l’A16 mettent en lumière deux autres astuces de l’Office fédéral des routes pour augmenter la sécurité sur les grands chantiers. Il s’agit, d’une part, de camions munis d’amortisseurs qui agissent tels des ressorts. D’autre part, des gendarmes couchés sont posés avant les changements de voies pour avertir à la dernière seconde les utilisateurs qui n’auraient pas pris en compte des panneaux de signalisation. Ces deux mesures font office de compléments aux traditionnelles barrières et autres signalisations.

Si certaines distractions ont été constatées pendant les travaux actuellement en cours sur l’A16, elles sont restées sans conséquence grave, d’après le Service des infrastructures. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus