Le réseau des « premiers répondants » est lancé

La République et Canton du Jura et la Fondation RéaJura Cœur ont lancé lundi le projet, qui ...
Le réseau des « premiers répondants » est lancé

La République et Canton du Jura et la Fondation RéaJura Cœur ont lancé lundi le projet « premiers répondants », qui vise à assurer le sauvetage des victimes d’un arrêt cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours professionnels

Les « premiers répondants » sont actifs depuis lundi dans le canton du Jura. (Photo: Facebook/Fondation RéaJura Coeur) Les « premiers répondants » sont actifs depuis lundi dans le canton du Jura. (Photo: Facebook/Fondation RéaJura Coeur)

« Lors d’un arrêt cardiaque, chaque minute compte. » C’est dans cette optique que la République et Canton du Jura et la Fondation RéaJura Cœur ont déployé lundi le réseau des « premiers répondants ». Le déploiement du projet marque la première réalisation du CCMUS (Concept cantonal d’urgences et de sauvetage). Il a pour objectif de renforcer la chaîne du sauvetage jurassien en faisant appel à des bénévoles chargés d’assurer les premiers soins à une victime d’arrêt cardiaque avant l’arrivée des secours professionnels. Sans ces « premiers secours », « le taux de survie diminue d’environ 10% chaque minute en cas d’arrêt cardiaque », précise la fondation dans son communiqué transmis mercredi.


Une application comme alerte

Les « premiers répondants » sont des personnes majeures, capables de prodiguer les gestes de réanimation en cas d’arrêts cardiaques ou de suspicions d’arrêts cardiaques. Elles doivent avoir suivi, dans les deux ans, une formation de base BLS-AED (Basic Life Support - Automated External Defibrillation) reconnue par le Conseil Suisse de la Réanimation (SRC) et être inscrites officiellement comme « premiers répondants ». En cas d'accident, ces bénévoles sont alertés par la Centrale 144 via une application pour smartphones. Si ils se trouvent à proximité des lieux, ils peuvent valider l’alarme de la Centrale 144 sur l’application de leur mobile, se rendre sur place et effectuer un massage cardiaque en attendant l’arrivée des secours professionnels. /comm-ygo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus