Budget 2020 : déficit limité, mais prudence de mise

Les prévisions financières de l’État jurassien tablent sur un déficit de 3,15 millions pour ...
Budget 2020 : déficit limité, mais prudence de mise

Les prévisions financières de l’État jurassien tablent sur un déficit de 3,15 millions pour 2020, un résultat proche de celui projeté pour cette année. Les autorités ont dû puiser dans la réserve pour limiter l’impact financier de la RFFA

(Photo : BNS) (Photo : BNS)

Le budget de l'État jurassien restera dans le rouge en 2020, mais le déficit s’annonce limité. Les prévisions financières pour l’an prochain ont été dévoilées jeudi matin par le ministre des finances. Elles tablent sur une perte de 3,15 millions de francs, un résultat proche de celui de l’exercice précédent. Charles Juillard a insisté sur le gros travail réalisé pour boucler ce budget qui présentait encore un déficit de 20 millions au mois de juin. Il a salué les efforts menés par les différents services et la trésorerie.

Des variations extraordinaires bénéfiques

Les finances cantonales ont pu compter sur certains revenus extraordinaires, notamment au niveau de l’impôt fédéral direct et de la réforme de la péréquation et de la répartition des charges. Les autorités ont, par ailleurs, dû puiser 2,5 millions dans la réserve pour politique budgétaire afin de limiter l’impact financier de la RFFA. Une mesure a aussi été prise au niveau du salaire des fonctionnaires. Celui-ci ne sera pas indexé au coût de la vie, mais l’annuité est conservée. Dans le cadre du projet « Repenser l’Etat », les indemnités de remboursement pour les déplacements ont également été ajustées. 

Le ministre des finances, Charles Juillard, était l'invité du Journal de 12h15

Une dizaine d’EPT supplémentaires

Concernant les charges en personnel, elles ont augmenté de 1,2% à la suite de l’intégration de l’unité de formation continue (Avenir Formation et Formation Emploi) au sein de l’Etat. Cette nouvelle unité est toutefois autofinancée, ce qui signifie que toutes les charges sont couvertes par des recettes. Sans la compter, les effectifs progressent de 16,8 équivalents plein temps et la masse salariale globale demeure stable en raison notamment de la rotation naturelle du personnel. Les secteurs de la prévoyance sociale et de la santé ont par contre nécessité des ressources supplémentaires à hauteur de 8 millions de francs. 


Le niveau des investissements maintenus

Malgré la situation, les investissements nets ont pu être maintenus à 35 millions. Ils intègrent notamment le Théâtre du Jura et plusieurs grands projets liés à l’aménagement et à la maintenance routière, notamment la traversée de Courroux ou encore la route entre Le Noirmont et Le Boéchet.

Le Gouvernement jurassien précise que ces prévisions restent sous réserve du résultat de la votation populaire du 20 octobre portant sur le report de la baisse fiscale. L’exécutif appelle à la plus grande prudence pour l’avenir sachant que les finances cantonales doivent encore faire face à des défis majeurs. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus