Brexit : un nouvel accord trouvé entre Londres et Bruxelles

Le président de la Commission européenne et le Premier ministre britannique l’ont annoncé sur ...
Brexit : un nouvel accord trouvé entre Londres et Bruxelles

Le président de la Commission européenne et le Premier ministre britannique l’ont annoncé sur leurs comptes Twitter jeudi matin

Photo: KEYSTONE/AP Pool/FRANCISCO SECO Photo: KEYSTONE/AP Pool/FRANCISCO SECO

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont annoncé jeudi à la mi-journée un accord sur le Brexit via leurs comptes Twitter respectifs. Les unionistes nord-irlandais ont déjà rejeté ce compromis.

Le dirigeant conservateur a même fait état sur son fil Twitter d'un « excellent nouvel accord qui reprend le contrôle », faisant référence aux promesses du camp « Leave » lors du référendum de juin 2016 de reprendre le contrôle de ses lois et de sa politique commerciale. Il a appelé les députés britanniques à approuver l'accord lors d'une séance parlementaire exceptionnelle samedi.

« Là où il y a de la volonté, il y a un accord - nous en tenons un ! C'est un accord équilibré et juste pour le Royaume-Uni et l'UE. Il démontre notre engagement à trouver des solutions. Je recommande au Conseil européen de l'approuver », a tweeté pour sa part M. Juncker.

Quant au négociateur de l'Union européenne Michel Barnier, il s'est félicité d'un accord « juste et raisonnable ». Selon lui, M. Johnson s'est montré confiant dans sa capacité à obtenir le soutien de son Parlement. Le compromis intervient après plusieurs jours d'intenses tractations, à quelques heures du sommet européen devant sceller le sort du départ du Royaume-Uni de l'UE, prévu dans deux semaines.

Unionistes opposés

De son côté, le parti unioniste nord-irlandais DUP, allié au Parlement britannique des conservateurs de Boris Johnson, a réaffirmé son opposition à l'accord. Une posture qui rend très incertaine son adoption par les députés. D'autant plus que le chef de l'opposition travailliste a appelé les députés à le « rejeter ».

Un communiqué publié plus tôt dans la matinée et faisant état de l'opposition de cette formation au compromis en préparation "reste notre position", a indiqué à l'AFP une source au sein du DUP.

Le texte agréé par les deux parties devrait rapidement être transmis aux dirigeants de l'UE, afin qu'ils puissent l'étudier et éventuellement l'approuver dès ce jeudi après-midi lors de leur sommet à Bruxelles. Si cet accord passe la rampe du Conseil européen, il devra ensuite être ratifié par les parlements britannique et européen. /ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus