« Je ne sais pas encore si je me destine à une carrière politique »

La verte Pauline Godat a créé la surprise lors des élections fédérales. Quasiment inconnue ...
« Je ne sais pas encore si je me destine à une carrière politique »

La verte Pauline Godat a créé la surprise lors des élections fédérales. Quasiment inconnue en politique avant la campagne, l’habitante du Bémont a terminé 4e dans la course au Conseil des Etats. Mais elle veut prendre le temps de digérer ce résultat

La verte Pauline Godat a terminé à la 4e place dans la course au Conseil des Etats. La verte Pauline Godat a terminé à la 4e place dans la course au Conseil des Etats.

Elle est l’une des surprises de ces élections fédérales. Pour ses débuts en politique, la verte Pauline Godat a terminé à la 4e place parmi 8 candidats dans la course au Conseil des Etats. La psychologue âgée de 30 ans a récolté 4'609 voix. Son colistier Jean-Marc Comment a terminé à la dernière place avec 3'221 voix. L’habitante du Bémont avait figuré sur une liste verte lors des élections cantonales de 2015, mais sans nourir de réelle ambition, nous-a-t-elle confié. Quasiment inconnue avant la campagne pour les élections fédérales, elle ne s’attendait pas à un tel résultat. Pauline Godat :

« Mon âge et le fait que je sois une femme ont certainement joué en ma faveur »

Un mouvement durable en faveur du climat

Pauline Godat n'aime pas trop parler de « vague verte ». Elle estime que l’expression sous-entend que le mouvement reviendra en arrière tôt ou tard. « Je pense que cet élan en faveur de l'environnement sera encore présent lors des élections cantonales dans une année. En ce qui concerne les prochaines élections fédérales, il faudra voir. J’espère vraiment que le mouvement continuera et que c’est une prise de conscience sur le long terme qui s’est faite. » /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus