La géothermie inquiète des entreprises jurassiennes

Une trentaine d’industries et de sociétés ont adressé un courrier au Gouvernement, pour lui ...
La géothermie inquiète des entreprises jurassiennes

Une trentaine d’industries et de sociétés ont adressé un courrier au Gouvernement, pour lui demander l’arrêt du projet de géothermie profonde prévu en Haute-Sorne

Le projet de géothermie profonde devrait prendre place à cet endroit, sur le territoire de Glovelier (photo : archives). Le projet de géothermie profonde devrait prendre place à cet endroit, sur le territoire de Glovelier (photo : archives).

Plusieurs entreprises jurassiennes s’inquiètent des conséquences potentielles du projet de géothermie profonde en Haute-Sorne. Elles sont 37 à avoir signé un courrier adressé lundi au Gouvernement jurassien : elles y demandent l’arrêt immédiat et définitif du projet. Selon elles, l’expérimentation prévue est trop dangereuse. Le courrier rappelle que plusieurs études ont été menées après le séisme de 2017 en Corée du Sud. Et les scientifiques avaient alors révélé que la catastrophe était due à la géothermie. Les industriels jurassiens qui ont signé la lettre veulent éviter d’en arriver là. 


Nombreuses craintes

Pour eux, l’expérimentation prévue en Haute-Sorne pourrait être « hautement préjudiciable » pour leurs secteurs de production, soit la microtechnique et la micromécanique, par exemple. Des secteurs qui -les signataires le rappellent- n’autorisent la prise d’aucun risque d’accident sismique. Ils craignent des conséquences sur les bâtiments et les équipements, l’arrêt des activités pour une durée indéterminée et des pertes économiques importantes. Ils expliquent que si de tels événements devaient se produire, ils « rechercheraient en responsabilités les intervenants impliqués dans le projet ».

Les entreprises demandent donc au Gouvernement de renoncer au projet de géothermie et d’ainsi se conformer à la décision prise par le Parlement jurassien en décembre 2018. Les élus avaient alors accepté une motion réclamant l’arrêt du projet. 


Impact environnemental

Les auteurs du courrier mettent aussi en avant l’impact environnemental prétendument négatif que pourrait avoir le projet de géothermie profonde. Ils estiment que les travaux engendreraient trop de pollution et l’utilisation de plusieurs millions de litres d’eau potable, pour des « prévisions de production risibles ». /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus