Résidents et employés de Clair-Logis bientôt relocalisés

La Fondation Clair-Logis, qui accueille des personnes âgées, sera en travaux à partir de 2020 ...
Résidents et employés de Clair-Logis bientôt relocalisés

La Fondation Clair-Logis, qui accueille des personnes âgées, sera en travaux à partir de 2020 et ce pour deux ans. Quid des résidents et des employés ?

Les résidents de Clair-Logis pourront loger dans la Résidence La Sorne le temps des travaux (photo : illustration). Les résidents de Clair-Logis pourront loger dans la Résidence La Sorne le temps des travaux (photo : illustration).

Le chantier de la Fondation Clair-Logis à Delémont va débuter en 2020. La bâtisse actuelle sera démolie et un nouveau bâtiment prendra sa place, d’ici à 2022. Il s’agira toujours d’un home, mais les nouveaux locaux répondront aux normes en vigueur et seront plus modernes. Mais que va-t-il se passer pour les résidents et le personnel pendant cette période de transition ? 


Résidents relocalisés à la Résidence La Sorne

Les pensionnaires qui le souhaitent pourront bénéficier d’une place à la Résidence La Sorne, située elle aussi à Delémont. Les frais de pension seront ceux prescrits au niveau cantonal, soit 158 francs par jour en 2019. A la fin de cette période transitoire, les anciens résidents de Clair-Logis pourront décider s’ils souhaitent rejoindre le nouveau home, ou s’ils comptent rester à la Résidence La Sorne.


Tenter d'intégrer quasimment tous les employés

Le groupe Tertianum, qui gère plusieurs homes, entend intégrer 85 à 90% du personnel de Clair-Logis, selon leurs compétences et le nombre de résidents qui choisiront la Résidence La Sorne. Les salaires et prestations sociales seront maintenus, et des formations seront possibles. Une fois le nouveau bâtiment sorti de terre, ces employés se verront proposer un nouveau contrat à Clair-Logis.

Pour rappel, ce projet de nouvelle construction à la place de Clair-Logis avait été avalisé en votation par les citoyens delémontains en novembre 2016. Des alternatives à la relocalisation des résidents ont été étudiées, comme une construction en deux étapes ou encore des emménagements provisoires dans des appartements à Delémont, mais le groupe de travail a préféré présenter un projet de bâtiment moderne et adapté aux personnes âgées. /cto

La présidente du Conseil de fondation de Clair-Logis, Esther Gelso, était en direct mercredi dans La Matinale. Elle nous dit que la destruction du bâtiment existant réserve des difficultés. 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus