Des mesures pour limiter les risques des produits phytosanitaires

Le gouvernement jurassien a présenté vendredi sept mesures pour contrôler et réduire les impacts ...
Des mesures pour limiter les risques des produits phytosanitaires

Le Gouvernement jurassien a présenté vendredi sept mesures pour contrôler et réduire les impacts des produits phytosanitaires

Les micropolluants peuvent se retrouver dans les eaux, par ruissellement ou drainage. (archive) Les micropolluants peuvent se retrouver dans les eaux, par ruissellement ou drainage. (archive)

On les retrouve partout : les produits phytosanitaires sont dans nos cosmétiques, nos médicaments, se retrouvent dans les rivières et sont bien sûr utilisés par l'agriculture.

Le Gouvernement jurassien a présenté ce vendredi son plan pour limiter les risques liés à ces micropolluants. Parmi les mesures proposées, il veut sensibiliser les particuliers, renforcer certains contrôles et identifier les mauvaises pratiques dans le milieu agricole.

Les paysans, souvent pointés du doigt

Le monde agricole est souvent pris à parti, mais n’est de loin pas le seul responsable. S'il est bien l'acteur qui a le plus recours aux produits de synthèses, ils sont normalement utilisés de manière professionnelle.

Jean-Paul Lachat, chef du service de l’économie rurale :

Christophe Badertscher responsable du domaine Eaux et environnement pour le canton du Jura:

L’utilisation non conforme de produits phytosanitaires par les particuliers peut avoir des conséquences importantes et ne doit pas être sous-estimée. Certaines interdictions existent, mais elles sont souvent mal connues. Et les contrôles sont pratiquement impossibles.

Jacques Gerber, ministre de l'économie

Le Gouvernement a aussi annoncé qu’il allait s’investir auprès de la Confédération et demander des modifications plus ambitieuses. Il évoque par exemple l’interdiction de la vente de ces produits aux particuliers, comme c’est le cas en France. Il parle aussi de taxer les phytosanitaires, ou  mettre en place un meilleur suivi des traitements réalisés. Ces différentes mesures nécessiteront une modification de la base légale pour être appliquées. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus