Le canton du Jura n’en mène pas large sur le marché des affaires

C’est ce que montre une comparaison publiée lundi par l’ATS sur la base d’études réalisées ...
Le canton du Jura n’en mène pas large sur le marché des affaires

C’est ce que montre une comparaison publiée lundi par l’ATS sur la base d’études réalisées par différentes chambres de commerce en Suisse romande et au Tessin

Les patrons jurassiens sont pessimistes quant à la conjoncture économique en 2020. (Photo : ldd) Les patrons jurassiens sont pessimistes quant à la conjoncture économique en 2020. (Photo : ldd)

Le canton du Jura devrait voir son marché des affaires fortement ralentir l’année prochaine. Il est le plus touché par rapport aux autres présentés dans une comparaison publiée lundi par l’ATS sur la base des études réalisées par différentes chambres de commerce en Suisse romande et au Tessin. Neuchâtel devrait ralentir légèrement et Vaud, Fribourg et le Tessin devraient rester sur une pente positive. Le solde entre les patrons qui estiment que la conjoncture sera bonne et ceux qui pensent qu’elle sera mauvaise montre que les Jurassiens sont plutôt pessimistes. Le score est de -11. Il est de -3 à Neuchâtel et positif dans les autres cantons. Au niveau de l’emploi, une progression pourrait être observée partout mais pas dans le Jura.

L’étude présentait également le solde entre les entrepreneurs qui souhaite engager du personnel et ceux qui veulent en licencier. Encore une fois, le Jura est dernier de la classe avec -4, le seul score négatif. Les salaires devraient malgré tout augmenter de 0,8% au niveau régional. D’après le délégué à la promotion économique du canton du Jura, Lionel Socchi, les différences entre le Jura et les autres cantons s’expliquent par un facteur en particulier : l’économie de la région se base sur la sous-traitance et est plus dépendante des marchés mondiaux. /lge


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus