Du merlot dans les vignobles neuchâtelois à cause du changement climatique ?

Des conférences scientifiques ont eu lieu mardi matin pour présenter des solutions face au ...
Du merlot dans les vignobles neuchâtelois à cause du changement climatique ?

Des conférences scientifiques ont eu lieu mardi matin pour présenter des solutions face au réchauffement sur le vignoble. Il s’agirait notamment de changer de cépage voire de planter du raisin à plus haute altitude

Le pinot noir semble menacé dans le canton de Neuchâtel par le réchauffement climatique. (Photo: archives) Le pinot noir semble menacé dans le canton de Neuchâtel par le réchauffement climatique. (Photo: archives)

Comment adapter le vignoble neuchâtelois au changement climatique ? C’est la problématique qui a occupé des spécialistes une partie de la matinée, mardi à Auvernier. Quatre présentations avaient pour but de présenter un bilan intermédiaire d’un projet piloté par l’Université de Neuchâtel en collaboration avec la Station viticole cantonale et Agroscope.

Ce projet s’adresse notamment aux vignerons et aux autorités pour les informer sur les possibles adaptations à opérer ces prochaines années face au réchauffement. Sachant que depuis les années 70, les températures ont augmenté de deux degrés et qu’elles continueraient à grimper de 0,5 degrés tous les dix ans, la piste d’un nouveau type de raisin est envisagée. Faut-il  donc s’attendre à avoir un cépage adapté à des conditions climatiques plus chaudes, comme le très « bordelais » merlot ? Réponse de Valentin Comte, doctorant en climatologie à l’Université de Neuchâtel.

Mis à part la question d’un autre cépage et d'une plantation à plus haute altitude, une autre adaptation est envisagée, celle d’une irrigation de l’eau facilitée et plus performante dans les sols. La sècheresse devrait s’intensifier ces dix prochaines années. Pour l’heure, enlever le surplus d’alcool après la fermentation ou encore créer des cépages résistants aux maladies sont les méthodes utilisées à court terme pour contrer les conséquences du réchauffement. /vma

Valentin Comte, doctorant en climatologie à l’Université de Neuchâtel nous explique en quoi consiste l’étude: 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus