Les billets dégriffés déraillent

Le ministre jurassien de l'environnement a interpellé les CFF sur Twitter. Il a été confronté ...
Les billets dégriffés déraillent

Le ministre jurassien de l'environnement a interpellé les CFF sur Twitter. Il a été confronté à une incohérence au moment d'acheter un ticket. L'ex-régie fédérale avance un souci technique et précise les facteurs qui définissent l'offre à prix réduit

Le voyage qui a interpellé le ministre jurassien de l'environnement. Une offre, disponible au départ de Neuchâtel, n'est pas reportée sur le même voyage au départ du Noirmont (image : Twitter). Le voyage qui a interpellé le ministre jurassien de l'environnement. Une offre, disponible au départ de Neuchâtel, n'est pas reportée sur le même voyage au départ du Noirmont (image : Twitter).

L'offre de billets dégriffés des CFF reste un mystère pour de nombreux utilisateurs du rail. Le ministre jurassien de l'environnement a interpellé l'ex-régie fédérale dimanche sur Twitter. David Eray se demande si certaines régions de Suisse sont discriminées et oubliées dans l'offre de billets à tarif réduit des CFF.


Des régions discriminées ?

David Eray a été confronté à une incohérence au moment d'acheter un billet. Pour relier Le Noirmont à Genève-aéroport (via Neuchâtel), aucune offre n'était disponible. Pour le troncon Neuchâtel-Genève-aéroport du même voyage, l'application proposait un billet dégriffé. Le ministre s'est interrogé : certaines régions sont-elles discriminées ? Il a écrit à l'ex-régie fédérale.

David Eray : « Ceci est préjudiciable à l'offre faite aux Jurassiens qui font des longs voyages »

Un souci technique

Nous avons contacté les CFF. Ils avancent un « souci technique isolé » pour expliquer ce cas précis. Le redémarrage de l'application peut selon eux permettre de corriger cette erreur.

L'offre de billets à prix réduit paraît aléatoire aux yeux de nombreux clients des CFF. Le contingent de tickets dégriffés, mis en vente 60 jours avant le départ des voyages, est défini selon plusieurs facteurs, tels que la disponibilité des places, les jours fériés, la tenue de festivals, et caetera, comme l'explique Ottavia Masserini, porte-parole des CFF. Des facteurs identiques dans toute la Suisse.

Ottavia Masserini : « Il faut avoir une certaine flexibilité pour bénéficier des offres »

L'offre de billets à prix réduit est dynamique, ce qui signifie que leur tarif peut varier entre leur mise en vente et le moment du voyage. Les CFF veulent ainsi pousser les clients à emprunter des lignes moins chargées et réduire le nombre de voyageurs sur les lignes hautement fréquentées. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus