La fusion de la Vendline tourne court

La fusion de la Vendline n’aura sûrement pas lieu puisque seules trois communes sur les sept ...
La fusion de la Vendline tourne court

La fusion de la Vendline n’aura sûrement pas lieu puisque seules trois communes sur les sept concernées souhaitent entamer des discussions

La fusion de la Vendline entre sept communes n'aura pas lieu. La fusion de la Vendline entre sept communes n'aura pas lieu.

La fusion de la Vendline n’a pas séduit. Après une première rencontre au mois de septembre, initiée par Beurnevésin, les positions des six autres conseils communaux sont arrivées cette semaine sur le bureau de Daniel Egloff. Le maire de la plus petite commune ajoulote est déçu par les réponses reçues. Damphreux et Lugnez n’entrent pas en matière. Les deux villages veulent uniquement se consacrer à leur propre fusion. Alle et Coeuve refusent aussi d’en discuter. Qu’une commune de la couronne de Porrentruy fasse partie du projet, c’était la condition pour que Vendlincourt soit intéressée. Il n’y a que Bonfol qui est partante.

Daniel Egloff indique donc que Beurnevésin continuera sa route seule, même si la commune doit encore en référer au délégué aux affaires communales. Beurnevésin devait entamer un processus de rapprochement. C’était une des conditions émises par le Gouvernement jurassien lorsqu’elle a reçu une aide financière extraordinaire après l’épisode de mise sous tutelle. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus