Une maladie affecte les pigeons à Porrentruy

La paramyxovirose a provoqué la mort d’une trentaine de pigeons dans la cité bruntrutaine mais ...
Une maladie affecte les pigeons à Porrentruy

La paramyxovirose a provoqué la mort d’une trentaine de pigeons dans la cité bruntrutaine mais la maladie n’est pas dangereuse pour l’homme

Les pigeons sont victimes de la paramyxovirose à Porrentruy. (Image d'illustration, ldd) Les pigeons sont victimes de la paramyxovirose à Porrentruy. (Image d'illustration, ldd)

Un virus qui frappe les pigeons sévit en ville de Porrentruy. Une trentaine de volatiles ont été retrouvés morts ces derniers jours dans la cité bruntrutaine. Des analyses ont été effectuées par le laboratoire de l’Université de Zurich sur deux cadavres transmis par l’Office cantonal de l’environnement. La cause de la mort des pigeons a ainsi pu être déterminée. Un empoisonnement volontaire des oiseaux a été exclu. Les pigeons sont victimes d’une maladie, la paramyxovirose, qui n’est pas dangereuse pour l’homme.

Il s’agit d’une affection virale contagieuse qui reste relativement courante chez le pigeon de ville. Une situation analogue a été rencontrée l’hiver dernier à La Chaux-de-Fonds, par exemple. Le virus est probablement encore présent chez les pigeons à Porrentruy et le stress causé chez les oiseaux par l’arrivée de l’hiver peut faciliter la transmission de la maladie. Le SCAV, le Service de la consommation et des affaires vétérinaires, note qu’il est donc assez probable de découvrir de nouveaux cadavres dans les semaines à venir. Quant aux autres espèces d’oiseaux, elles sont peu sensibles à cette pathologie.

La découverte d’un cadavre de pigeon doit être signalée à la Police municipale de Porrentruy. Le virus ne présente pas de danger pour l’homme. Il est toutefois recommandé de ne pas toucher les oiseaux sans gants. Le SCAV relève aussi qu’il ne faut pas nourrir la faune sauvage car cela favorise le rassemblement des animaux et donc les risques de contamination et de contagion.

Les organisateurs d’un événement colombophile prévu ce week-end en Ajoie ont, par ailleurs, renoncé à exposer leurs pigeons, vu le risque de contamination. Ils vont vacciner les oiseaux en question pour pouvoir participer aux prochaines expositions hivernales. /comm-fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus